Tela Botanica

Le réseau de la botanique francophone

Actualités

Soutenez le réseau

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

De nouvelles plantes "envahissantes" à l’échelle de l’Europe

Mis en ligne jeudi 3 mars 2016 par Daniel MATHIEU - Brèves

L’OEPP (Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes) publie son premier numéro de l’année 2016. De nouvelles plantes sont signalées en Europe.

Dans son bulletin de janvier, le service d’information de l’OEPP mentionne de nouvelles plantes introduites sur le sol européen : Solanum elaeagnifolium, Arctotheca calendula, Manihot grahamii, Epilobium adenocaulon, Oenothera glazioviana.

Au sommaire de ce bulletin concernant la flore :

-  Premier signalement de Solanum elaeagnifolium en Bulgarie
-  Arctotheca calendula : une plante exotique envahissante émergente en Italie
-  Manihot grahamii : nouvelle plante exotique envahissante en Europe
-  Les plantes en pot comme filière d‟introduction de plantes exotiques envahissantes
-  Influence du régime de coupe sur le stock semencier d’Ambrosia artemisiifolia dans le sol
-  Epilobium adenocaulon et Oenothera glazioviana : deux nouvelles espèces exotiques en Bulgarie
-  23ème Conférence du COLUMA : Journées internationales sur la lutte contre les mauvaises herbes (Dijon, FR, 2016-12-06/08)

Bulletin N°1, Paris 2016-01, Service d’information de l’OEPP - (445 ko)


Licence de l’article : Contacter l’auteur



Vos commentaires sur cet article

Réagir à cet article

  • Le 3 mars 2016 par mimiaile
    Je vois qu’il va y avoir une conférence sur la lutte contre les mauvaises herbes ! Mais je croyais qu’il n’y avait PAS de mauvaises herbes ??? J’avais cru comprendre qu’il n’y avait que des plantes et que chacune d’elles avait un intérêt pour la biodiversité ??? Et puis ces plantes envahissantes, sont elles nuisibles ???? Elles ont été introduites par des plans rapportés de leur pays d’origine, c’est comme les insectes, que peut on y faire,maintenant ?? Et les plantes de chez nous, certaines ont été apportées par des voyageurs des siècles précédents, elles se sont adaptées avec les plantes endémiques !
    • Le 4 mars 2016 par abludivine
      Bonjour Je pense que les choses ne sont pas aussi faciles, aussi tranchées. Souvent, on dit qu il n’y a pas de mauvaises herbes au jardin pour signaler au jardinier qu’il a plutot interet à se servir de la diversité écologique comme alliée. En ce qui concerne les plantes envahissantes, cela peut poser probleme aux ecosystèmes en place, qui sont on ne peut plus fragilisés en ce moment. Il est surtout question de suivre l’évolution des espèces et non pas de classer d office "introduit donc envahissant", il faut etre vigilant. Surtout quand on à à faire à des especes au developpement vegetatif non sexué, qui colonisent rapidement et concurrencent fortement des espèces relativement autochtones. La diversité à du bon, mais la facon dont nous la gerons necessite une certaine vigilance. Il en va de même pour l’horticulture ( introduction des Ailanthes...) . Chacun veut sa plante exotique, peu de professionnels pour renseigner sur les dangers par peur de ne pas vendre ou par ignorance, et après on se déresponsabilise, et voila comment en peu de temps nous déstabilisons encore et encore des écosystèmes. Juste un peu d’info ne fait pas de mal !

    • Le 6 mars 2016 par Bebop76
      Le document de l’OEPP mentionné ici présente différentes informations qui n’ont pas obligatoirement de lien entre elles. Donc pas d’amalgame. La conférence signalée s’adresse au milieu agricole et une mauvaise herbe dans une parcelle agricole ç’est une contrainte (c’est pour ça qu’on dit "mauvaise") et cette contrainte ça se gère. Eh oui l’agriculture (et ses mauvaises herbes) ça existe en France ... et dans tous les pays. Ca sert même à nourrir les hommes au cas où vous l’auriez oublié.


Association TELA BOTANICA 4 Rue de Belfort 34000 Montpellier Tél. +334 67 52 41 22 accueil[at]tela-botanica.org

  • Visiteurs :
  • Inscrits :