Tela Botanica

Le réseau de la botanique francophone

Actualités

Agenda, environnement

Faire un don

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Stage : développement d’indicateurs de sensibilité climatique sur les espèces végétales en Nouvelle-Aquitaine

Mis en ligne jeudi 9 novembre 2017 par Coralie PRADEL - Offres de stage

Le Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique propose un stage de 5 à 6 mois.

Contexte
Les changements climatiques en cours, attestés par la grande majorité de la communauté scientifique internationale, ont déjà de nombreuses conséquences dans divers domaines (agriculture, santé, économie...). Mais qu’en est-il des effets sur la biodiversité en Nouvelle-Aquitaine ? Les premiers travaux des chercheurs prédisent des bouleversements importants à l’échelle régionale en lien avec les évolutions climatiques pour les décennies à venir.

Partant de ce constat, un groupe d’experts naturalistes de divers domaines de l’écologie a engagé un travail visant à évaluer les effets des changements climatiques sur la biodiversité de Nouvelle-Aquitaine à travers le programme intitulé « Les Sentinelles du climat ». Il s’agit d’un projet de recherche-action s’inscrivant sur une durée de 6 ans (2016-2021) et consistant à mettre en place un réseau de suivis et des méthodes permettant de mesurer les impacts des changements climatiques sur la faune, la flore sauvage et les habitats naturels de la région.

Dans ce cadre, le CBN Sud-Atlantique, coordinateur des travaux sur la flore et les habitats naturels, cherche à évaluer les réponses de la biodiversité végétale aux changements climatiques selon 3 approches distinctes et complémentaires : la répartition des espèces, leur phénologie et l’écologie des communautés végétales.

Le stage proposé s’articule autour d’un travail de synthèse bibliographique et de réflexion sur la sensibilité climatique des espèces en termes d’évolution géographique et de modifications phénologiques. L’objectif est in fine de contribuer à affiner les modèles de projection de la répartition future des espèces selon les différents scénarios climatiques d’une part, et de mesurer l’impact direct du climat sur le développement des espèces d’autre part. Le stage comportera également une mise en application sur le terrain avec la participation aux suivis d’habitats relictuels en Nouvelle-Aquitaine et particulièrement sensibles à un réchauffement du climat : les hêtraies de plaine.

Ce stage, encadré par des botanistes-phytosociologues du Conservatoire botanique, sera mené en lien étroit avec les partenaires impliqués sur ces thématiques, en particulier Cistude Nature qui assure la coordination générale du projet, l’Université de Bordeaux, le CBN du Massif Central et le CBN des Pyrénées et de Midi-Pyrénées, le CEN Aquitaine, etc.

Axes de travail
Le stage comprend les axes de travail suivants :
> Développement d’un indice de sensibilité/vulnérabilité de la flore aux changements climatiques :
-  synthèse des connaissances sur la sensibilité climatique des espèces végétales, en exploitant notamment la bibliographie et les bases traits de vie ;
-  analyse des traits de vie de végétaux particulièrement sensibles aux changements climatiques ;
-  élaboration d’une pré-liste d’espèces cibles pressenties comme fortement sensibles aux changements climatiques (fort indice de vulnérabilité) ;
-  synthèse sur les protocoles d’étude et de suivi de la phénologie des espèces végétales ;
-  élaboration d’une fiche action portant sur le suivi phénologique de la flore (objectifs, espèces cibles, protocoles, hypothèses...) intégrant une approche participative de type Observatoire, avec tests pratiques sur le terrain ;

> Contribution à la mise en place du suivi des hêtraies de plaine :
-  élaboration d’une fiche de suivi des indicateurs à relever et réflexions sur les protocoles ;
-  participation à la mise en place des dispositifs sur le terrain.

Résultats attendus
Un rapport de synthèse est attendu intégrant d’une part une synthèse bibliographique des connaissances sur la sensibilité climatique des espèces et sur les protocoles de suivi phénologique, et d’autre part des propositions raisonnées de mise en place d’indicateurs, de listes d’espèces et de méthodes.

Profil recherché
-  Un profil de niveau Master 2 est recherché prioritairement.
-  Solides compétences en écologie et intérêt pour l’analyse et la synthèse bibliographique.
-  Notions de base en botanique, phytosociologie et en écologie des communautés.
-  Expérience en analyses statistiques multivariées et logiciels statistiques appréciée.
-  Autonomie, rigueur scientifique et capacité d’analyse et de rédaction.
-  Permis B + véhicule personnel indispensables

Conditions
Durée du stage : 5 à 6 mois (mars-avril à août-septembre 2018)
Lieu du stage : Siège du CBN Sud-Atlantique, domaine de Certes à Audenge sur le Bassin d’Arcachon (Gironde).
Déplacements : Déplacements possibles sur l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine. Possibilité d’utiliser un véhicule de service selon disponibilité. Ce stage comporte une part de terrain.
Indemnisations : Indemnisation sur la base de 15 % du plafond horaire de la Sécurité Sociale (versement fin de mois). Frais de déplacement et de repas pris en charge par le Conservatoire en cas de déplacement. Possibilité d’hébergement en studio au sein de la résidence scientifique située sur le Domaine de Certes-Graveyron.

Modalités de candidature
Candidatures à envoyer avant le 10 décembre 2017 à
Monsieur le Président
Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique
Domaine de Certes
47 avenue de Certes
33980 AUDENGE
ou par courrier électronique à : contact@cbnsa.fr

Demande de renseignements : 05.57.76.18.07 ou contact@cbnsa.fr

Site de l’Observatoire de la Biodiversité végétale de Nouvelle-Aquitaine
Page Facebook CBNSA

Fiche de stage - (PDF, 260 ko)


Licence de l’article : Contacter l’auteur



Vos commentaires sur cet article

Réagir à cet article


Association TELA BOTANICA 1B Rue de Verdun 34000 Montpellier Tél. +334 67 52 41 22 accueil[at]tela-botanica.org

  • Visiteurs :
  • Inscrits :