Synthèses sur Phytolacca americana et Campylopus introflexus par Yann Dumas

Bonjour,

Les échanges sur des thèmes botaniques qui ont lieu sur les listes de discussion Tela Botanica sont riches en contenu.

Afin que les échanges sur Phytolacca americana puissent laisser une trace et bénéficier aux nouveaux venus, Yann Dumas s’est proposé pour réaliser une synthèse des messages les plus pertinents puis de les mettre en ligne sur le site Internet à l’adresse suivante : http://www.tela-botanica.org/papyrus.php?menu=383

Par ailleurs, Yann Dumas a également actualisé la synthèse sur Campylopus introflexus – Bryophyte, que vous pouvez voir à l’adresse suivante : http://www.tela-botanica.org/papyrus.php?menu=169

20 commentaires

    1. Phytolacca americana :
      A Wissant (62179),dans le jardin de mon voisin,en 2005 il y avait un beau pied en fleurs puis en fruits. Sa hauteur était de 1m50 à 2m env. Je n’ai pas encore vérifié s’il repoussait. A suivre.

    2. Bonjour et merci pour vos compléments d’information que j’intégrerai dans la synthèse.

      Cordialement

      @+

    3. Phytolacca americana
      bonjour,
      merci, j’ai ENFIN trouvé le nom de cette mauvaise herbe qui est apparue dans mon jardin.

      J’avais planté diverses espèces décoratives pour faire un petit coin fleuri dans mon jardin…

      Dans un coin, un « truc » poussait que je ne reconnaissait pas. Je l’ai arraché de nombreuses fois, il repoussait systématiquement.

      Au printemps 2005, par curiosité, j’ai laissé poussé un « pied »…
      Il a atteint un bon mètre cinquante, fait de belles grappes, de belles grandes feuilles et a gelé cet hiver.
      Cette année, il a repoussé, encore plus vigoureusement, avant tous ces voisins et atteint les 2m50, 3 tiges sur le même pied dont une de 20 cm de diamètre !
      C’est une plante très, TRES résistante…
      Hachée menue par le gros orage de grêle du mois de mars, elle est repartie de plus belle alors que mon petit érable japonais est mort. Elle se plait bien là où elle est : en plein soleil et devant la souflerie de la clim !

      Je la garde car elle est surprenante et décorative mais surveille de près toute nouvelle pousse afin de ne pas être envahie par ce « danger ».

      Dans le 93, sur les bords de Marne. Merci les oiseaux, je ne vois pas d’autres modes de transport.
      Cordialement

    4. Fontainebleau 20/082006

      depuis plusieurs années le phytolacca s’est installé en forêt de Fontainebleau et comme je me promène très régulièrement dans cette forêt, j’ai pu remarquer qu’en 2 a 3 ans, cette plante avait complétement envahi d’immenses parcelles en forêt. ELle se répend à toute allure et c’est à se demander si elle ne va pas envahir la totalité du massif forestier de la forêt de Fontainebleau dans les proches années à venir, étant donné la vitesse à la quelle est se répend !
      une internaute un peu inquiète (à tort ou à raison)

    5. Bonjour je suis moi meme habitante de fontainebleau et je defens activement cette foret contre les phytolacca
      je fais partie d un groupe d arracheurs volontaires
      si vous etes interesses vous pouvez m envoyez un email
      merci !

    6. bonjour, je viens de lire votre article au sujet des arracheurs de phytolacca sur [http://www.photonaturefontainebleau.neufblog.com->http://www;photonaturefontainebleau.neufblog.com]
      je désire faire un article et si vous êtes d’accord je pourrai donner le nom et l’adresse de votre groupe, qu’en pensez-vous.
      Cordialement.

    7. Bonjour,

      Confirmez-vous les dimensions impressionnantes que vous indiquez ? Je n’ai personnellement jamais observé d’individu dont la circonférence (et non le diamètre) dépassait 20 cm.
      J’invite d’ailleurs toute personne à communiquer sur le thème de la morphologie car une espèce invasive est capable d’atteindre des dimensions supérieures à celles connues dans son aire d’origine (3,5 m de haut d’après Mitich, 1994). En l’absence de parasite et pathogène, la descendance de la plante est naturellement selectionnée sur ce critère plutôt que sur la production de toxine par exemple.
      Bien cordialement

    8. Bonjour
      Dans le jardin de ma mère , en charente , il y en a un .
      Je l’ai reconnu par rapport à votre photo .
      Elle est arrivéé il y a 3 ans environ , et je la trouve très belle , son tronc est de 13 14 cm de circonférence . Elle s’est cassée l’année dernière (tempête) mais repart cette année . . Pas de pousse à côté , et pas d’autre dans le voisinage .
      Cordialement , Anna16

    9. Il était illogique qu’elle ne soit pas présente dans ce département alors qu’elle l’était tout autour, mais c’est sa dissémination dans l’environnement naturel que je tente de recencer car il n’y aurait rien de grave si elle ne se limitait qu’aux jardins. A rechercher encore donc !

      Merci

    10. Je confirme pour ce qui me concerne que cette plante atteint assez souvent des dimensions importantes, près de 2 m de hauteur pour une circonférence du même ordre et que plusieurs pieds se développent autour d’un centre.

    11. Bonjour,

      j’ai découvert cette plante ds mon jardin ce printemps, elle fait 2m de haut et presque autant de circonférence, sur Hyères dans le Var! est elle si toxique pour mes animaux? (chats+chiens)

  1. bonjour,
    j’ai rencontré un Phytolacca à Epieds-en-Beauce (45 LOIRET) dans le hameau que j’habite. Il mesure environ 1 mètre de haut pour 1 mètre de large, les fruits sont mûrs actuellement mais ne sont pas ronds comme ceux sur la photo, ils sont striés ou découpés. Les tiges sont vertes et la plante a poussé dans un coin ombragé à l’abris des vents, dans un passage caillouteux entre deux pans de murs. Une autre jeune plante de vingt centimètres de haut pousse à l’ombre d’un cognassier du japon mêlé à un sureau.
    en espérant que ces infos vous intéresseront.
    cordialement
    nathalie

    1. Bonjour,
      Je redécouvre votre message sur après plusieurs mois d' »absence » sur cette page web.
      Si les fruits sont striés, il s’agit peut-être d’une autre espèce, Phytolacca esculenta ? Chez P. americana, la hampe florale n’est généralement dressée qu’en début de floraison. puis avec le poids des fruits, la grappe s’incline vers le bas (contrairement à ma photo). Chez P. esculenta, la hampe demeure dressée. Cette espèce n’est probablement pas considérée comme naturalisée dans le Loiret. Elle n’est répertoriée que dans le Bas-Rhin. Observez donc à l’avenir si elle se dissémine en dehors du village dans un environnement plus naturel.

      Cordialement

    2. Bonjour,
      Je vois que les gens s’interesse beaucoup à la nature et tant mieux pour eux !!!
      Mais en quoi cela est interessant de savoir que tel arbre, de telle variété pousse à tel et tel endroit ????
      Difficile de glisser cela dans une conversation ???? ( Surtout de retenir le nom )
      Mise à part les gens de métiers (fleuristes,pépiniéristes,chercheurs etc …)
      Faudrait-il pas mieux s’interesser à des choses bien plus importantes que de se poser des questions d’une pertinence incroyable ???
      Mais bon je respecte tout de même les passions de chacuns, mais avec ironie.
      Bonne journée

    3. Des chercheurs nous prédisent la plus grande extinction d’espèces de l’histoire de la terre. Or nous ne sommes pas actuellement capables en France de suivre de manière scientifique à partir d’un réseau d’observation fiable ces disparitions, faute de moyens affectés dans ce but. Face à cette situation et sachant que l’introduction d’espèces invasives serait (au moins en milieu insulaire) la deuxième cause potentielle d’extinction des espèces, il me semble important d’utiliser le Web pour collecter des informations permettant d’établir les bases du suivi de celles-ci. Les réseaux de suivi existants ne sont en effet capables de détecter leur présence que dans les régions les plus envahies. Je considère personnellement que Phytolacca americana fait partie de celles-ci. Voilà pourquoi, contrairement à vous, je considère important de savoir si telle ou telle espèce « pousse à tel et tel endroit ». Car sans un premier bilan même très sommaire, comment savoir si une évolution est en cours ? Et comment juger de l’ampleur du mouvement, de sa gravité ? Avec ironie également, je vous répondrais qu’effectivement nous manquons de chiffres pour alimenter les discussions entre amis au sujet de notre environnement alors que ceux concernant notre économie sont « envahissants ».

    4. Bonjour,
      Tout d’abord merci de votre réponse.
      Je suis d’accord avec vous quand vous dites que plusieurs espèces sont en voie de disparition. Mais pouvez vous me dire qu’elles sont alors vos moyens pour remédier à la disparition du phytolacca entre autres ? Et pourquoi cette plante et pas une autre ???
      Franchement je ne comprends votre intérêt pour cette plante.
      Ok la planète se réchauffe mais à mon avis il faudrait sensibiliser les gens sur autres points plus importants que cette plante qui à part décorer ne sert à rien de nos jours !!!!
      Mais cela ne reste toujours que mon avis !!!
      Aussi, j’aimerais vous informer que lorsque je suis en conversation avec des gens il ne m’est pas arrivé de parlé du phytolacca.
      Faites une enquête en demandant si les gens connaissent cette plante !!! A mon avis très peu. Alors cette plante n’a aucun intérêt à s’y intéresser. Et puis de jours il y a tellement de choses bien plus importantes à s’occuper !!!
      Merci encore de votre réponse.

  2. J’indique que le phytolacca est, dans les Landes, une plante extrèmement proliférante, qui colonise les parcelles après les coupes de pins, et je suis un peu surpris que l’on en découvre l’existence.
    Ce n’est pas forcément ce qu’on appelle une très belle plante -sauf si l’on n’en possède qu’un pied, ce qui ne dure généralement pas à cause de sa « vivacité »- dont les fruits sont particulièrement tâchants, et ont été utilisés autrefois comme éléments de teinture dans les Landes, la plante ayant eu comme surnom « tintoun », cela ayant à voir sans doute avec son pouvoir tinctorial!
    bref, ce n’est pas une plante très aimée car beaucoup trop dominante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *