Prix Edward d’Avdew remis à Jean Merret le 13 octobre 2006

Le Prix Edouard d’Avdew a été remis Vendredi 13 Octobre lors des Journées des Plantes de Courson à Monsieur Jean Merret par Brigitte FOURIER, Présidente de l’Association des Parcs Botaniques de France, en présence de Brigitte de La Rochefoucauld pour la Fondation Mansart.

Biographie de Jean MERRET

Après avoir consacré trente ans aux activités de loisirs sub-aquatiques et maritimes, Jean Merret découvre la jeune existence du Conservatoire botanique national de Brest et plus particulièrement l’action de son créateur et conservateur, Jean-Yves Lesouëf.
Ce dernier lui demande son concours pour récolter les graines d’un palmier endémique d’une île de l’archipel des Marquises, Pelagodoxa Henryana, lors de sa dernière aventure maritime dans l’archipel de la Société. C’est le début de son aventure botanique.

En 1994, il troque son sac de marin contre un sac de montagne et organise sa première expédition botanique dans l’Himalaya.
Ce fut pour lui une révélation de découvrir la flore de nos jardins accrochée aux flancs de la chaîne himalayenne. Dès lors, année après année, durant douze ans, au rythme de deux voyages ou expéditions par an, il part à la rencontre de minorités (Mong, Kachin, Miao etc….) dans leur environnement botanique. L’Inde du nord, le Népal, le Sikkim, la Birmanie, le Vietnam, le Yunnan seront ses rendez-vous lors de chaque automne. Au printemps, la cordillère des Andes chilienne et argentine retient toute son attention depuis la Terre de Feu jusqu’aux volcans de l’Araucanie.

Très engagé dans l’action sociale pour les personnes âgées vivant en institution, il dégage un concept favorisant le maintien d’une activité sociale, en créant des espaces botaniques de poursuite de vie. Le jardin de l’Argoat et l’arborerum du Poërop à Huelgoat dans le Finistère deviennent de véritables centres thérapeutiques et constituent la première collection botanique de l’Ouest de la France.

Cette réussite l’amène à préparer une nouvelle expédition botanique dans les vallées encaissées canalisant le fleuve Brahmapoutre, dans une région inhabitée mais probablement d’une richesse botanique exceptionnelle. Ce sera pour l’automne 2007, pour de nouvelles rencontres entre des hommes et des plantes.

© Domaine de Courson – 91680 COURSON MONTELOUP – France

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *