« Carnets de voyages naturalistes au Maroc – Découverte, bioindication & menaces. Un état des lieux du Maroc naturel. », M. Tarrier, J. Delacre (2007) consultables en ligne !

Un livre de 1000 pages, préfacé par le WWF, traitant des écosystèmes marocains et de leurs problématiques :
Je suis venu, j’ai vu, j’ai conclu…
Voici donc le compte rendu de plus de dix années (1992-2005) de prospections du Maroc profond et de ses écosystèmes.

Le Maroc, un royaume de biodiversité.
La découverte des écosystèmes, de la flore et de la faune, mais aussi un réquisitoire sans concession sur les menaces environnementales.
Un état des lieux du Maroc naturel et l’histoire documentée de son hécatombe.
Un livre qui suscite le débat sur les enjeux écologiques du Maroc.

Michel Tarrier & Jean Delacre proposent une visite naturaliste très documentée du Maroc. La banalisation des grands écosystèmes est analysée et les facteurs des dramatiques éradications sont ouvertement dévoilés. Découvertes, anecdotes, bioindication et problématiques du Pays le plus favorisé et contrasté du zonobiome méditerranéen. Un ouvrage de vulgarisation un peu « pointu »… pour les esprits curieux ou épris des beautés du Maghreb, l’écotouriste, le naturaliste, l’écologue.

À la fois trop ambitieux (1000 pages, 600 photos…!) et trop spécialisé (enjeux écologiques du Maroc…), cet ouvrage s’est avéré être une entreprise trop périlleuse pour les éditeurs. Il nous a donc paru légitime de ne pas le conserver dans nos tiroirs et d’en faire profiter les Marocains et les amis du Maroc, qu’ils soient professionnels (gestionnaires et scientifiques), naturalistes ou simples écotouristes, amoureux de la Nature nord-africaine et désireux de voyager en connaissance de cause.

THÈMES ET SOMMAIRE
Préface du WWF
Pourquoi ce livre ? (Présentation)
On ne savait pas ! / Chercher l’erreur… / A toutes fins utiles / Critique de nos critiques / L’énergie du désespoir / Des mots
Les auteurs
Une autre vision de l’Afrique du Nord
Le Maroc
Généralités / Aperçu du Maroc physique
Le Maroc « Grandeur Nature »
Nature et découvertes / Mémoire des écosystèmes / Morceaux choisis de biohistoire marocaine
De l’inconscience à l’écoconscience
« Maman, ne me dessine pas un mouton ! » / Le rat des villes et le rat des champs / L’art de piller le bien commun (tout doit disparaître…) / L’enfant au lance-pierre / Prise de conscience
Ce que nous indiquent les Papillons
Pourquoi veiller à la protection d’un Papillon ? / Qu’est-ce que la biosurveillance, qu’est-ce qu’un bioindicateur ?
Un choix d’écorégions comme thèmes de découverte et de réflexion :
– La cédraie dans tous ses états
Une majestueuse forêt à l’inégal destin selon les montagnes où elle se développe.
– Les sanctuaires de la Sapinière
Un écosystème nordique exclusif à la cordillère rifaine de la péninsule Tingitane.
– Les sentiers du Rif
Une randonnée sur les chemins de traverse de la campagne rifaine.
– L’Oriental
Les hauts plateaux de l’Oriental : nappes alfatières et d’Armoise.
Passé le fleuve Moulouya : les Monts de Beni-Snassen.
L’embouchure de la Moulouya : zone humide.
– Requiem pour une forêt : la Maâmora
La suberaie assaillie et dénaturée.
– Le Toit du Maghreb
La haute montagne marocaine et ses reliques glaciaires : le Djebel Toubkal et le M’Goun.
– L’arganeraie victime d’elle-même
Convergence de toutes les convoitises, plus qu’un écosystème, l’arganeraie correspond à une vraie civilisation.
– Entre deux mondes
La Nature procède ici par transition.
L’approche de quelques types d’écotones intra-atlasiques, frontières contrastes entre les mondes paléarctique et saharien : l’Ayachi, le Siroua et le Lekst.
– Éloge de l’oasis : un modèle d’écosystème humain
L’homme ne fait pas que des ravages en se sédentarisant…
– Le Sahara : un désert plein de vie
Les écosystèmes sahariens et leurs habitants : des espaces et des espèces fragiles et fragilisés.
Lexique

Informations sur l’ouvrage
Textes et observations de terrain de Michel TARRIER
Mises en page et en illustration de Jean DELACRE
Avec les collaborations de Michel AYMERICH (pour certains chapitres du Sahara) et de Jacques FRANCHIMONT (pour les inventaires ornithologiques).

Informations pratiques
Consultation en ligne : http://homepage.mac.com/jdelacre/carnets/
La version illustrée sera disponible en trois DVD séparés (en préparation) : nous consulter…

Bonne lecture ! Merci de continuer à manifester votre soutien à nos efforts !
Cordialement,
Michel TARRIER & Jean DELACRE

MEEM, Maison de l’Écologie et des Écosystèmes du Maroc
http://homepage.mac.com/jmdelacre/meem

2 commentaires

  1. Bonjour, je viens de me plonger dans votre article. je suis enseignante à la retraite, j’ai passé 45 ans de ma vie au Maroc; beaucoup crapahuté un peu partout loin des villes. Arrivée en france à 45 ans, j’ai ramené un gros paquet de documents sur l’arganeraie. Je suis retournée à Tamanar, et j’ai craqué. Je viens de terminer un manuscrit que je présente comme un coup de coeur et coup de gueule. J’ai RDV le 10 novembre avec un éditeur du sud qui est intéressé , il l’a déjà lu.;moi aussi je sais que je risque des bosses ; mais je n’ai plus envie de retourner au Maroc.
    Je vous donne mon tél. pour le cas où vous seriez près de Nïmes;
    bien cordialement micheline duhamel
    04 66 63 16 64

    1. Bonjour et merci d’avoir pris la peine de parcourir mes pages.
      Je n’ai jamais trop cherché à faire éditer ces 1000 pages et leurs 600 photos, sachant que la cible étroite rendrait hasardeuse l’investissement d’un éditeur, et surtout après avoir vainement attentu des années suite à la signature d’un contrat chez Ibis Press.
      Mais oh surprise, on m’a contacté le mois dernier lorsque j’étais au Maroc et le projet d’édition est à nouveau sur la bonne voie, initiative d’autant plus surprenante qu’il s’agit d’une institution… marocaine.
      N’ayez donc aucune crainte de publier votre ouvrage, même s’il est quelque peu pamphlétaire. Protéger la Nature passe par la colère, tout le monde le comprend. Et cette colère est présentement récupérée par le système (voyez notre joli Grenelle…).
      Il y a bien longtemps que je ne passe plus à Nîmes, trajectoire dont j’avais l’habitude quand je vivais à Toulouse.
      Restons en contact et, si vous me répondez, c’est avec plaisir que je vous adresserai de temps à autres des infos sur votre ancien pays. J’anime une liste de diffusion, un forum, etc. Je vis présentement en Andalousie, mais je vais toujours chaque année dans les Atlas chaque année.
      Cordialement.
      Michel Tarrier

      Michel R. TARRIER
      Apartado postal 15553, E-29080 Malaga (España)
      34-952.960.182 / 34-629.528.333
      tarrier@ctv.es
      tarrierster@gmail.com

      http://users.skynet.be/jdelacre/2050/unedelecologie.html
      http://www.tarrier.org
      http://homepage.mac.com/jmdelacre/meem
      http://www.geos-nature.org
      http://www.geres-asso.org
      http://homepage.mac.com/jdelacre/carnets/
      http://www.inra.fr/dpenv/tarric42.htm
      http://www.secheresse.info/article.php3?id_article=228

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *