Chemins et sentiers : des voies pour la biodiversité

Un site Internet à visiter, le site des chemins et sentiers !

Editorial de Christophe Danaux, le 3 octobre 2007

L’eau, l’air et la nature sont des biens communs universels. Il s’agit des
objets matériels ou immatériels n’appartenant à personne, et à ce titre
appartenant à tous. L’ensemble de la biodiversité est un bien commun
universel qui se dégrade à grande vitesse. Ne sommes-nous pas en pleine
extinction massives d’espèces végétales et animales ? La sixième,
l’extinction de l’holocène. Rien que ça…

Le taux d’extinction actuel est de 100 à 1000 fois supérieur au taux moyen
naturel constaté dans l’histoire de l’évolution de la planète. Toutes les
solutions pour restaurer cette biodiversité au niveau local doivent être
saisies. La réhabilitation des haies, des zones humides et la gestion
écologique des talus fleuris en font partie.

Préserver la biodiversité, c’est aussi la connaître. Et pour la connaître,
il est nécessaire d’y accéder. Que ce soit en forêt, dans les champs et même
en zone urbanisée, l’usage des chemins et sentiers publics est un excellent
moyen pour découvrir la nature. Cette approche ne peut se réaliser que dans
le calme et le respect des êtres observés. Encore faut-il que l’accès soit
libre de toutes entraves physiques ou psychologiques… Il est regrettable
que certains propriétaires (pour les sentiers) et riverains (pour les
chemins) s’accaparent ces petites voiries pour des raisons aussi diverses
qu’inavouables cachant souvent un désir d’exclure simplement l’autre d’un
bien public auquel il a droit aussi longtemps qu’il le respectera.

L’observation de la nature, même le long d’un petit sentier en
« cul-de-sac » présente toujours un intérêt certain…

pas de alt pour cette image, soz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *