Un plan de promotion de la culture du Jatropha comme biocarburant dans le West Bengal

Le Jatropha est une plante dont la graine, riche en huile, peut être utilisée pour produire des biocarburants. Elle suscite beaucoup d’intéret en Inde puisqu’il s’agit d’une plante qui peut pousser dans un environnement difficile pour des cultures plus classiques. Elle entrerait donc très peu en concurrence avec les cultures alimentaires -pour l’instant- et elle pourrait permettre de créer de la richesse dans certaines zones rurales aujourd’hui sinistrées. Il s’agit d’une plante qui n’est pas comestible.

Le gouvernement du West Bengal entend essayer de tirer parti de cette manne biologique. Un nouveau programme de développement de la culture du Jetropha a donc été annoncé, le 24 mars 2008, par Saumendra Nath Bera, président du Comité pour la Science et la Technologie et les Biotechnologies, devant l’assemblée de l’Etat. Ce programme est entrepris sous l’égide du Department of Biotechnology (DBT), dans le cadre d’une micro-mission. Il devrait comporter deux volets, a savoir d’une part l’extension des surfaces de culture et d’autre part l’identification des variétés de Jetropha les plus productrices d’huile.

Cette annonce intervient alors que des cultures de Jetropha ont dejà été mises en place, depuis deux ans, par le gouvernement du West Bengal, dans les districts de Hooghly et de Bankura. Les surfaces cultivees s’étendent aujourd’hui sur 5 hectares, elles devraient être étendues a 15 hectares dans le courant de l’année.

Pour en savoir plus, contacts : Department of Biotechnology (DBT), New Delhi – http://dbtindia.nic.in/ Sources : « West Bengal turns to Jatropha farming to promote bio-diesel » – The Financial Express – 24/03/2008 – http://www.financialexpress.com/news/WB-turns-to-Jatropha-farming-to-promote

Jatropha dans Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jatropha
Jatropha est un genre de plantes dicotylédones de la famille des Euphorbiaceae. Les tiges renflées (caudex) à la base de certaines espèces leur valent les noms de plantes bouteilles et de pignons d’Inde, mais on les appelle aussi médiciniers pour leurs utilisations thérapeutiques. Comme pour la plupart des Euphorbiaceae, les baies et la sève sont toxiques.

On dénombre environ 160 espèces appartenant au genre Jatropha, espèces originaires d’Amérique centrale ou du Sud, les plus connues étant :
Jatroph curcas (également appelée pourghère, pignon d’Inde ou médicinier), est un arbuste aux propriétés médicinales originaire d’Amérique centrale et aujourd’hui répandue dans le monde entier. Son fruit est riche en huile, huile qui peut être utilisée pour produire du carburant, du savon ou des bougies. Jatropha curcas est une plante toxique.
Jatropha gossypiifolia dont l’huile est purgative et la racine utilisée contre la lèpre ;
Jatropha integerrima à la floraison rouge décorative ;
Jatropha multifida, l’arbre corail dont les feuilles sont consommées au Mexique ;
Jatropha podagrica, plante ornementale très prisée ;
Jatropha phyllacantha, plante du Brésil aussi appelée favela qui donna son nom aux quartiers déshérités de la plupart des villes du pays.

Dr. Sylvain CAILLOL
Chaire Européenne de Chimie Nouvelle pour un Développement Durable
ENSCM – UMR CNRS 5253
8, rue Ecole Normale
34296 Montpellier cedex
http://www.enscm.fr/ChemSuD.htm

3 commentaires

  1. La ruée vers les bioénergies amène les gouvernements à prendre trop vite des décisions qu’ils pourraient regretter. En effet, nombre d’espèces aujourd’hui considérées comme excellentes candidates pour fournir les biocarburants de seconde génération sont des espèces invasives ou au moins des espèces qui ont tout pour le devenir.
    Voir: Biofuel Feedstocks: The Risk of Future Invasions, CAST Commentary, November 2007 (je peux faire suivre le pdf aux personnes intéressées)

    1. Je confirme ce risque de disséminer des plantes envahissantes : Jatropha gossypiifolia par exemple s’est révélé très difficile à contrôler sur les terres argileuses de Nouvelle Calédonie. Ce caractère invasif est une qualité du point de vue de celui qui cultive la plante, mais une peste pour les voisins.
      Songer aux précautions actuelles, par exemple de l’Australie, lorsqu’il s’agit d’utiliser de nouvelles plantes fourragères.

  2. Bonjour, j’ai fais une étude complète sur la production de l’huile de Jatropha de façon industrielle. Je dispose de 5OOOha de terre au Bénin. Je recherche un partenaire financier pour la production et la transformation du JATROPHA. Nous pouvons avoir en moyenne 1200 Litres d’huile par hectare soit 6 millions litres d’huiles au total. Je peux disposer également de 10 mille d’hectares de terre.

    Pour tout vous renseignements sur le Jatropha n’hésiter pas à me contacter. Amzath1@yahoo.fr

Répondre à Yves Savidan Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *