Découverte d’espèces rares dans le massif de la Sainte-Baume dans le Var

Je suis M. Caligaris André de Marseille, botaniste amateur je parcours depuis plus de 40 ans les massifs provençaux, et surtout le massif de la Ste-Baume et le plateau d’agnis attenant. Je suis membre depuis 2003 de l’association « découverte Sainte-Baume » soutenant le projet du parc naturel regional, et le massif a été classé forêt modèle, une première en France, le 4 juillet 2008.
Une grande partie de ce territoire est couverte par des zones znieff natura 2000.

L’association ayant sont siège a la mairie du plan d’Aups
nous préparons l’installation future du pnr en réalisant des inventaires de la flore, faune, etc… Les données de la dIren natura 2000 n’étant pas encore complètes.

Par ailleurs nous réalisons en équipe des cdrom et dvdrom sur divers sujets dont la flore des crètes et la flore de l’ubac de la haute chaîne, un livre est a l’étude avec un cdrom encore plus complet.
Nous avons pris des milliers de clichés en parcourant le massif en tous sens en faisant des recherches, et a cette occasion en 2006 a 2008, j’ai découvert seul ou avec des collègues des espèces nouvelles dans ce massif jusqu’alors inconnues même dans toute la région.
Des reliques glaciaires qui ont trouvées refuge dans les endroits les plus humides, frais du massif et de la région, principalement dans un gouffre a l’ouest prés de la roqueforcade, et a l’est dans le domaine des glacières de Font-Frege, dans les anciens bassins de congélation produisant de la glace naturelle du 16ème au début du 20 ème siècle. Ces bassins sont situés entre 650 et 850 m d’altitude dans la foret de pin sylvestre et de chêne pubescent;et sont abandonnés et sont devenus des zones humides,des marécages et même par endroits des tourbières uniques dans toute la région.

Les espèces découvertes sont des fougères :
Gymnocarpium robertianum pres d’une source froide
Ophioglossum vulgatum dans une petite tourbiere a sphaignes
Botrychium lunaria à l’ubac du baou de St cassien (1051 m)
Polystric aculeatum dans le gouffre de Roqueforcade
et dans le vallon de la Brasque a 870 et 850 m d’altitude.

Des orchidées nouvelles ont été découvertes :
Dactylorhiza fuschii et Epipactis palustris
Une forme jaune d’ophrys scolopax.

D’autres plantes ont ete découvertes a Font-Frege :
Pulmonaria saccharata, Pyrola uniflora, salix caprea, inula salicina, et enfin un arbre très rare en France : Quercus cerris, le chêne chevelu présent sur une terrasse des Beguines a 1070 m d’altitude, un seul pied ; et 5 ou 6 autres a l’ubac des Baous (905m) au dessus du vallon de l’herbette près de Mazaugue.
Ce vallon recèle aussi quelques découvertes : une belle station de Phyllitis scolopendrium avec quelques aquilegia vulgaris et quelques pieds de buxus sempervirens uniques dans le massif.

Par ailleurs une touffe de Salvia lavandifolia et des touffes de Agrostis argentea ont été découvertes sur les terrasses des Beguines et aussi a l’ubac des Baous au dessus du vallon de l’herbette. A cet endroit existe la seule station de la région de Ononis fruticosa.
Une espèce rare d’armoise Artemisa alba-turra a été découverte a la Roqueforcade a l’ouest du massif,et au Paradis a l’est.

D’autre découvertes sont possible, et egalement a l’ubac du mont Aurelien (879m) et la foret de Morieres Montrieux et au Mont Caumes (801m) ou des îberis saxatilis, Gagea ,
Corydalis saxatilis
ont été découvert.

Caligaris andre@dbmail.com

2 commentaires

  1. bonjour, monsieur Bonifay, un célèbre archéologue de 92 ans m’a parlé cette semaine d’une plante utilisée par les anciens habitants de Cuges pour soigner le paludisme; elle existerait dans le massif de la Ste baume (et pas en Afrique). Il ne se rappelle plus son nom. Connaissez vous cette plante? en avez vous la photo?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *