Le Traité du Cormier: usages, répartition dans la Sarthe, alentour et plus loin encore

Appelé « domestique » à cause de ses nombreux usages, fruitier emblématique dans la mémoire des anciens, on dit le Cormier (Sorbus domestica L.aujourd’hui disparu de nos campagnes.

Pourquoi le cultivait-on autrefois? Comment le reconnaître? Où en admirer? Pourquoi les lieux-dits « Le cormier » sont-ils si nombreux dans le département de la Sarthe? Quel lien existe-t-il entre cet arbre au long passé et Monsieur et Madame Cormier? Que peut-on faire de son bois et de ses fruits? Comment le sauvegarder aujourd’hui?

Fruit d’une longue enquête menée avec rigueur et persévérance par des bénévoles sarthois amoureux des arbres, cet ouvrage abondamment illustré apportera à vos questions des réponses inédites et surprenantes. Il vous guidera le long des haies et chemins des campagnes et vous présentera les cormiers remarquables et leur histoire dans la Sarthe, alentour et plus loin encore.

Coordination, texte: Evelyne MOINET

– Information pratiques:
Collection Arbres remarquables de la Sarthe
200 pages – Format 130 x 230 mm
Nombreuses illustrations et cartes en couleur
ISBN en cours – Parution: fin mai 2009
Mise en page et graphisme: ROSO création

– Souscription jusqu’au 30 avril 2009: 15€ – frais port: 4.50€
prix public: 19€

Commande et règlement par chèque à:
SEPENES
Société d’Etude et de Protection de l’Environnement Nord et Est de la Sarthe
10 rue de la Prairie
72400 LA FERTE-BERNARD

Un aperçu sur le site de Sepenes : www.sepenes.fr

7 commentaires

  1. Bonjour,
    J’habite le sud du Morbihan et près de chez moi il ya un très gros cormier (mal entretenu par son propriétaire).
    J’ai récupéré des graines qui m’ont donné de jeunes arbres en bonne santé.
    Dans cet article on parle d’arbre remarquable. j’aimerais connaître à partir de quel périmètre de son tronc un cormier devient un arbre remarquable.
    Merci.
    J-C L.

    1. Ma réponse spontanée est de dire qu’un arbre est remarquable parce que vous le remarquez !

      Mais Wikipedia le dit bien : « Définir ce qui fait le caractère remarquable d’un arbre n’est pas une chose aisée. Les critères sont variables, multiples et subjectifs. En dehors des qualités incontestables qui rendent certains individus exceptionnels, comme la longévité ou les dimensions, bien d’autres paramètres peuvent entrer en compte. »

      Concernant le cormier, tous sont remarquables, car ils sont très vieux, de grandes dimensions, très rares et ils donnent une production de fruits étonnante…

    2. Bonjour,
      comme le l’écrit M.Chauvet un cormier en tant qu’arbre est déjà remarquable en sois, car de plus en plus rarissime.
      J’en ai trouver une quinzaine sur environ 30 km² et 7 dépasse les 60 cm de diamètre.
      Sur ces 7 seuls 2 ont 95 cm et plus.
      Donc le cormier est dit remarquable a partir du moment qu’il est adulte est vraiment remarquable son diamètre dépasse 80 cm.

    3. Originaire de la Vienne j’ai connu un cormier de probablement près d’un mètre de diamètre.Il a été abattu il y à longtemps,hélas.J’en connais un autre,dans la mème commune,mais bien petit.Hélàs,qu’est devenue la sagesse de nos anciens?Arbre d’autant plus remarquable car en voie de disparition.J’ai aussi vu des pleins sacs d’engrenages d’entrainements de moulin,probablement passés au feu.

    4. Dans l’ouvrage sur les arbres remarquables de la Vienne, quelques vieux cormiers sont signalés, rescapés de l’ancienne culture fruitière. Notre association en Sarthe poursuit son enquête, et livre quelques nouveaux éléments sur son nouveau site web. Votre témoignage sur les sacs pleins d’alluchons est intéressant, bien que triste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *