Lyon, Parc de la tête d’or

En juillet 2009 devrait paraître l’ouvrage de Cédric BASSET : Lyon, Parc tête d’Or.

L’histoire du jardin botanique de Lyon remonte à 1795, lorsqu’un jardin est créé sur les pentes de la Croix-Rousse. Lors de la création du parc de la tête d’Or en 1857, le jardin y est transféré à son emplacement actuel.

Les serres dites « petites serres » ont été construites en 1897. Leur surface est de 3800m² et sont inspirées des serres du jardin botanique de Bruxelles. Elles sont divisées en 3 parties permettant d’y maintenir 3 climats différents.
A partir de 1906, des expositions florales saisonnières sont organisées avec la présentation des azalées, des coléus, des fuchsias, des primevères, des cyclamens…. au côté des collections botaniques. Cette organisation n’a depuis pas changé.
pas de alt pour cette image, soz Si aujourd’hui la nature revient au coeur de nos préoccupations, les fastueuses serres des années 1800, laissées sans entretien durant la seconde moitié du 20e siècle, portent encore aujourd’hui les séquelles de cette triste époque. Les sommes nécessaires a engager pour leur donner une seconde jeunesse ainsi que les normes de sécurité actuelles font que les petites serres de la tête d’Or sont interdites d’accès depuis 2004.

Informations pratiques :

Aux Editions Bellier
Ouvrage de 100 pages en quadrichromie
Format 21 x 29.7
Prix public : 22 euros

Pour plus de renseignements :

– Tél. : 04 72 36 31 67

En téléchargement : le bulletin de présentation et le bon de commande.

1 commentaire

  1. Pour plus de précision, le titre complet de l’ouvrage est : Lyon, Parc de la tête d’Or, la vie continue dans les anciennes serres ».
    Que se passe t’il dans ces serres depuis que les visiteurs les ont désertées malgré eux depuis 2004 ? Les jardiniers et les collections sont toujours là ! L’ouvrage vous propose une visite dans ce haut lieu de la botanique devenu fantomatique. Balade artistique et botanique. En souscription.

Répondre à C.Basset Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *