L’UNESCO désigne 22 nouvelles réserves de biosphère

Lors de sa 21e session qui se tient du 25 au 29 mai 2009 sur l'île de Jeju (République de Corée), le Conseil international de coordination du Programme L'Homme et la biosphère (MAB-CIC) a ajouté 22 nouveaux sites, situés dans 17 pays, au Réseau mondial de réserves de biosphère de l'UNESCO (RMRB), qui en compte désormais 553 dans 107 pays.

Lors de sa 21e session qui se tient du 25 au 29 mai 2009 sur l’île de Jeju (République de Corée), le Conseil international de coordination du Programme L’Homme et la biosphère (MAB-CIC) a ajouté 22 nouveaux sites, situés dans 17 pays, au Réseau mondial de réserves de biosphère de l’UNESCO (RMRB), qui en compte désormais 553 dans 107 pays.

Les nouvelles réserves sont :
Vhembe, Afrique du Sud. Réputée pour sa diversité biologique et culturelle, la réserve comprend la partie nord du Kruger National Park, le site Ramsar des Makuleke Wetlands, les Soutpansberg et le Blouberg qui sont des éléments clés de la biodiversité, le paysage culturel du Mapungube et le plateau du Makgabeng, riche en art rupestre. Les activités humaines sur le site sont surtout agricoles, avec notamment la production de fruits et légumes tropicaux, l’élevage et des réserves de chasse. Les principaux groupes de la région – Venda, Shangaan et Sepedi – disposent d’un savoir autochtone particulièrement riche, qui va de la sculpture sur bois et de la confection de tambours à la médecine traditionnelle.

Bliesgau, Allemagne. Cette réserve applique le concept d’« entre-ville » pour relier deux paysages très contrastés : l’un, densément peuplé et urbanisé au nord avec la ville de St-Ingbert et l’autre, faiblement peuplé et rural au sud. Le site soutient actuellement des recherches approfondies sur les évolutions écologiques de ses zones urbaines, suburbaines et rurales dans le cadre du changement climatique. Les diverses activités menées en faveur du développement durable, notamment des initiatives pédagogiques et de sensibilisation à l’environnement, constituent une source d’inspiration pour la région. Une association pour la biosphère a été spécialement créée pour le site.

Lire la suite de l’article pour découvrir les 19 autres réserves sur le site de l’UNESCO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *