L’engrais de mémé toujours hors-la-loi

Tout le monde connait le purin d’orties, le formidable engrais dont mémé nous a refilé la recette il y a un siècle. Le purin est au coeur d’un imbroglio administratif comme seule la France sait en faire pousser. En effet, chacun a le droit d’utiliser du purin ou de la fougère repousse-chenille dans son jardin, mais personne n’a le droit de promouvoir ou de vendre ces recettes ancestrales. Depuis des années, l’administration -surtout celle du ministère de l’agriculture- cherche des noises au purin, mais aussi à la prêle, la consoude, la fougère, le margousier, …, bref à toutes les plantes qui font du bien aux plantes.

Lire la suite de l’article du 27/07/09, par Laure Noualhat, sur le blog « Six pieds sur terre » de Liberation.fr

– Voir également les deux articles et les réactions, très pertinentes, des telabotanistes publiés précédemment sur ce sujet : Guerre de l’Ortie (4 septembre 2006) et Un amendement au projet de loi sur l’eau vise à permettre l’usage du purin d’ortie (27 novembre 2006).

– Consulter le décret n° 2009-792 du 23 juin 2009 relatif à la mise sur le marché de préparations naturelles peu préoccupantes à usage phytopharmaceutique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *