La revue Global Change Biology Bioenergy publie une étude sur l’ACV du Jatropha

La revue Global Change Biology Bioenergy vient de publier une étude [[GCB Bioenergy (2009) 1 – Life cycle assessment of biofuels from Jatropha curcas in West Africa: a field study (p 197-210) – ROBERT NDONG, MIREILLE MONTREJAUD-VIGNOLES, OLIVIER SAINT GIRONS, BENOÎT GABRIELLE, ROLAND PIROT, MARJORIE DOMERGUE, CAROLINE SABLAYROLLES]] dédiée aux agrocarburants produits à partir de Jatropha et réalisée par l’université de l’Illinois aux Etats-unis en partenariat avec des chercheurs de l’Ensiacet de Toulouse, de l’AgroParistech et des ingénieurs du Cirad.

Selon cette étude, les impacts carbone des carburants à base de Jatropha cultivé en Afrique de l’Ouest et notamment en Côte d’Ivoire et au Mali sont moindres que le diesel classique. Sur l’ensemble du cycle de vie, les émissions de gaz à effet de serre sont réduites de 72% et le rendement énergétique final est de 4,7. Autrement dit, pour chaque joule de carburant fossile utilisé pour la production, le Jatropha en restitue 4,7. Les avantages sont également intéressants si l’huile Jatropha est transformée en biodiesel en Europe.

Lire la suite de l’article du 31/07/09, par F. Roussel, sur la site d’Actu-environnement.com

Consulter l’étude complète

1 commentaire

  1. Attention, cette étude ne prend pas en compte l’impact local de la culture du Jatropha (impact écologique, mobilisation des terres…).
    Or, l’étude du palmier à huile montre également un excellent rendement en production de biodiesel, mais avec un impact environnemental catastrophique lorsqu’il est planté en remplacement de la forêt primaire tropicale. Donc, prendre cette étude avec beaucoup de précautions.
    Daniel Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *