Restaurer les forêts tropicales abîmées, c’est facile et rentable

Les forêts tropicales dégradées par l'exploitation peuvent récupérer en 15 ans seulement leur capacité à absorber le carbone et leur biodiversité. C'est ce que viennent de prouver des chercheurs de l'Université de Leeds (Grande-Bretagne).

Les forêts tropicales dégradées par l’exploitation peuvent récupérer en 15 ans seulement leur capacité à absorber le carbone et leur biodiversité. C’est ce que viennent de prouver des chercheurs de l’Université de Leeds (Grande-Bretagne).

Les arbres des forêts tropicales absorbent de grandes quantités de CO2 atmosphérique et font de ces milieux forestiers un des principaux puits de carbone terrestres. Selon, David Edwards, de la faculté des Sciences Biologiques de l’Université de Leeds, la restauration des zones exploitées peut rendre à ces milieux leur capacité de stockage du CO2 et donc profiter des financements destinés à la compensation carbone. Mais plus encore, précise t-il, cette stratégie peut, et doit, inclure le volet Biodiversité pour que cette compensation du carbone soutienne, au lieu de saper, la richesse écologique des forêts tropicales.

Souvent, les replantations pour les projets de compensation carbone reposent sur une seule espèce d’arbres, des eucalyptus ou des palmiers à huile, car ceux-ci génèrent des retombées commerciales (bois, agrocarburant). Malheureusement, ces peuplements monospécifiques (d’une seule espèce) sont des déserts extrêmement pauvres en biodiversité.

Lire la suite de l’article du 25/10/09, par Grégoire Macqueron, sur le site de Futura-sciences.com

3 commentaires

  1. Bonjour,

    On parle beaucoup de capture du CO2 par les arbres des forets humides.

    Les arbres doivent mourrir un jour. Je suppose qu’une partie sera dégradée en milieu anaérobie, créant ainsi du méthane, gaz 10 ou 20 fois plus nuisible que le CO2 pour le réchauffement climatique.

    Je ne possède aucune info là-dessus et me demande si qlq’un en tient compte.
    Y a t-il un lecteur qui pourrait m’éclairer ?

Répondre à JCLaporte Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *