Sur la piste des herbiers de Languedoc-Roussillon

Depuis 2008, une enquête ayant pour objectif le recensement et l'expertise des herbiers de la région Languedoc-Roussillon a débuté. Les herbiers sont en effet des témoins fragiles de la biodiversité régionale mais aussi de la grande activité botanique que la région a connue depuis le 16ème siècle. État des lieux.

Depuis 2008, une enquête ayant pour objectif le recensement et l’expertise des herbiers de la région Languedoc-Roussillon a débuté. Les herbiers sont en effet des témoins fragiles de la biodiversité régionale mais aussi de la grande activité botanique que la région a connue depuis le 16ème siècle. État des lieux.

C’est pour retrouver ce patrimoine d’exception que Tela Botanica a initié en place ce programme d’inventaire des herbiers du Languedoc-Roussillon, appuyée en cela par des partenaires scientifiques : le Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles, l’Unité mixte de recherche Botanique Bio-informatique de l’Architecture des Plantes (AMAP), le service des collections de l’Université de Montpellier 2, le Muséum d’histoire naturelle d’Aix-en-Provence, avec l’aide de l’Europe, de la DIREN et de la Région.

Une enquête a été envoyée à environ 3000 organismes susceptibles de conserver un ou plusieurs herbiers dans la Région Languedoc-Roussillon. Des communiqués ont également été publiés dans la presse régionale. Cette campagne de communication a permis de recevoir plus de 600 réponses dont 80 positives d’institutions et de particuliers de tous les départements de la région.

A ce jour, environ 70 conservateurs de collections privées et publiques ont pu être rencontrés dans ce cadre. 370 herbiers ont déjà été expertisés depuis le début de l’année 2009. Près des trois quarts sont conservés dans l’Hérault et majoritairement à l’Herbier de l’Université de Montpellier 2. Les autres herbiers sont conservés dans des institutions nationales (I.N.R.A., C.I.R.A.D., parcs nationaux, réserves naturelles nationales, etc.), des services municipaux ou généraux (mairies, muséums, archives, collèges, bibliothèques, etc.), des associations ou chez des particuliers.

pas de alt pour cette image, sozParmi ces herbiers expertisés, 5 ont été donnés par des privés et une association à l’Herbier de l’Université de Montpellier 2 afin de les préserver et de les rendre accessibles aux scientifiques.

La région Languedoc-Roussillon possède un patrimoine scientifique très riche et très intéressant. De nombreuses collections botaniques ont un intérêt scientifique pour la flore régionale, nationale ou internationale. D’autres herbiers ont un intérêt historique, ethnobotanique, pédagogique ou muséographique. Mais la conservation et l’informatisation de ces collections sont généralement les points qui posent le plus de problème aux conservateurs par manque de moyens humains et financiers.

En plus de faire un premier état des lieux des herbiers conservés en Languedoc-Roussillon, cette enquête vise à constituer un réseau pour mettre en place des aides à la conservation et à la valorisation des herbiers. Afin que les collections recensées soit mieux connues des botanistes mais aussi du grand public, les informations recueillies lors des expertises de chaque collection pourront être consultées sur le site de Tela Botanica

Vous souhaitez participer à ce programme ?
Contactez Andrine Faure : andrine@tela-botanica.org ou 06 21 29 85 31

Tela Botanica
Institut de Botanique
163 rue Auguste Broussonnet
34090 Montpellier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *