Lyon, Parc de la tete d’or, la vie continue dans les anciennes serres

Parution du livre Lyon, Parc de la tete d'or, la vie continue dans les anciennes serres de Cédric Basset aux Editions Bellier.

Parution du livre Lyon, Parc de la tete d’or, la vie continue dans les anciennes serres de Cédric Basset aux Editions Bellier.

Crée dans les années 1850, le parc de la tête d’Or à Lyon y accueille le jardin botanique appelé autrefois le jardin des plantes et qui se situait sur les pentes de la Croix-Rousse (au-dessus de la place Sathonay). Le 19° siècle est l’âge d’or pour la botanique avec les grandes expéditions et botanistes de renom.
La France et la Grande-Bretagne sont le fer de lance de cette discipline. Mais la deuxième moitié du 20° siècle verra – en France en tout cas – un désintérêt total des pouvoirs publics pour cette discipline en supprimant même les diplômes…

Cela n’a pas empêché les jardins botaniques de survivre et même, pour ceux qui n’ont pas purement et simplement disparus, de continuer de se développer dans une sorte d’autarcie peu encline à s’ouvrir sur le monde.
En ce début de 21° siècle, la nature revient au cœur de nos préoccupations et les jardins botaniques se sont trouvé un nouveau rôle, l’éducation à l’environnement, leur permettant de s’ouvrir à nouveau aux autres.
Le 20° siècle a laissé des traces et les fastueuses serres des années 1800, laissées à l’abandon, portent encore aujourd’hui dans de nombreux jardins les séquelles de cette triste époque. Les sommes nécessaires pour leur donner une seconde jeunesse alliées avec le peu d’actions concrètes par rapport aux beaux discours, font que les petites serres de la tête d’Or – entre autres – sont interdites d’accès depuis 2004.
Que se passe t-il donc à l’intérieur depuis que les milliers de visiteurs les ont désertées de force ?
Et bien malgré la rouille qui gagne toujours et encore du terrain fragilisant chaque jour un peu plus l’édifice, les collections attendent patiemment, entretenues par leurs jardiniers…
_
Petit tour en 76 photos de ce temple de la botanique devenu fantomatique mais renfermant une âme que l’on ressent fortement…

Etant initialement uniquement un travail photographique sur les structures des serres, le projet a évolué afin de présenter aussi la richesse des collections qui y sont cultivées.

Lyon, Parc de la tete d’or, la vie continue dans les anciennes serres.
Cédric Basset
103 pages.
22 Euros.

Éditions Bellier.

Où se procurer l’ouvrage :
Dans les librairies lyonnaises, ou directement auprès de l’auteur.

Feuilletez le livre en ligne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *