Les plantes dédiées à la ville de Montpellier

De toutes celles portant le nom d'une localité précise, les plantes portant le nom de Montpellier sont les plus nombreuses, disait Louis Emberger...

De toutes celles portant le nom d’une localité précise, les plantes portant le nom de Montpellier sont les plus nombreuses, disait Louis Emberger…

Il y a deux aspects à évoquer à propos des plantes dédiées à Montpellier. Le premier est la botanique. Ces plantes ne forment pas un ensemble homogène, ni du point de vue de la systématique, ni de ceux de l’écologie ou de la géographie. Le second aspect à prendre en considération est l’histoire de leur nomenclature. Ces plantes ne furent pas réellement baptisées d’emblée ensemble du nom de Montpellier et ne sont pas toutes restées sous ce nom. Mais ce qui est passionnant est de constater que pour une quinzaine d’entre elles, le rattachement à la terre de Montpellier s’est finalement imposé jusque dans la nomenclature moderne. Incontestablement, c’est un clin d’œil à l’Histoire puisqu’en réalité aucune de ces plantes n’est exclusivement montpelliéraine…

Cet article rédigé par Didier MORISOT, botaniste au Jardin Botanique de Montpellier, a été publié en langue anglaise en juillet 2009 dans la revue de la Mediterranean Garden Society. Sa version française est publiée dans nos pages avec l’aimable autorisation de la Mediterranean Garden Society, et bien sûr, de celle de son auteur.

Une conférence animée par Didier Morisot abordera les aspects historiques et la réalité botanique de ces plantes sur le terrain aura lieu le samedi 6 février à 14h30 à l’espace culturel le DEVEZOU, 112 route de St Clément de Rivière à Montferrier sur Lez (Hérault)

Vous pouvez lire la suite de cet article directement en ligne sur le site de Tela Botanica ou le télécharger au format pdf

Vous pouvez également voir la liste des 106 noms de plantes qui font référence à Montpellier en recherchant dans la page eFlore de Tela le préfixe « monspel ».

Daniel Mathieu
Tela Botanica

Aphyllanthes monspeliensis L.
Aphyllanthes monspeliensis L.
Coris monspeliensis L.
Coris monspeliensis L.
Camphorosma monspeliaca L.
Camphorosma monspeliaca L.

1 commentaire

  1. Il serait intéressnat que vous retrouviez trace de la correspondance échangée entre Linné et ses collecteurs montpellierains, où Linné admirait la richesse de ces envois et leur disait qu’ils habitaient le paradis des botanistes.
    Si J. Mathez ne peut pas vous aider, le Dr Rioux aura peut-être quelques souvenirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *