Des puces pour pister – et sauver – les abeilles

Le Royaume-Uni lance un vaste programme de recherche pour comprendre les surmortalités chez les insectes pollinisateurs. Parmi les projets : l'installation de puces RFID pour identifier les abeilles entrant et sortant de la ruche.

Le Royaume-Uni lance un vaste programme de recherche pour comprendre les surmortalités chez les insectes pollinisateurs. Parmi les projets : l’installation de puces RFID pour identifier les abeilles entrant et sortant de la ruche.

Dans de nombreux pays du monde, les surmortalités observées chez les abeilles domestiques inquiètent à juste titre et bien au-delà de la communauté des apiculteurs, les premiers à avoir tirer la sonnette d’alarme. Ces hécatombes touchent aussi les abeilles sauvages et de nombreux autres insectes pollinisateurs, menaçant des pans entiers de l’agriculture mondiale (35% de la production agricole en dépend). La liste des accusés est longue. On y trouve les pesticides bien sûr mais aussi, entre autres, des parasites (surtout le redoutable acarien Varroa destructor ou encore un virus), la destruction des habitats, la pollution et la raréfaction des fleurs due l’agriculture intensive. En tout, plus de 40 causes ont été identifiées.

Manifestement, différents effets peuvent se cumuler et même se renforcer mutuellement (on parle de cause multifactorielle). Malgré toutes les hypothèses, aussi plausibles les unes que les autres, on ne comprend toujours pas ce phénomène. De nombreuses études actuellement sont consacrées à ce sujet mais la palme revient sans doute au Royaume-Uni, qui vient de consacrer 10 millions de livres sterling (12 millions d’euros) à un vaste programme sur trois années, baptisé Initiative pour les insectes pollinisateurs (Insect Pollinators Initiative). Piloté par le LWEC (Living With Environmental Change), un large regroupement d’organismes publics et d’apiculteurs financé par différents fonds et par la fondation Welcome Trust, il réunit neuf projets de recherches.

Lire la suite de l’article du 7 août 2010 par Jean-Luc Goudet,sur le site Futura-Sciences.com

——
Photo d’illustration © Golden Czermak, thirdaxis, SXC.hu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *