À vos appareils photos !

Voici venu le temps du printemps et de la nouvelle édition du concours photo de la Société Nationale d'Horticulture de France (SNHF) !

Voici venu le temps du printemps et de la nouvelle édition du concours photo de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) !
Le concours photo de la SNHF est animé par la section Plantes Vivaces.
Il a pour objectif de promouvoir la connaissance et l’utilisation des végétaux par les jardiniers amateurs, leur permettant ainsi de valoriser leur savoir-faire à travers leurs passions : le jardinage et la photographie.
Gratuit, il est ouvert à tous les jardiniers amateurs, y compris les personnels des entreprises horticoles et de pépinières, du paysage, des collectivités publiques et privées, résidents en France métropolitaine.

Ce concours photos annuel vise à récompenser les meilleures
« scènes » ou photos, d’arbustes et/ou de plantes vivaces prises
au cours de la saison 2011, dans un jardin privé de particuliers jardiniers amateurs.

La 3ème édition du concours photo (15 avril au 15 octobre 2011) comporte 2 catégories :

– 1ère catégorie : « Photographier un massif d’arbustes et/ou de plantes vivaces »
– 2ème catégorie : « Photographier le portrait d’un arbuste ou d’une plante vivace ».

Pour y participer, la SNHF met à la disposition des candidats, outre le règlement, un bulletin de participation à joindre à l’envoi des photos.
Le lauréat du 1er prix de chacune des catégories recevra un chèque de 250 €. La remise des prix aura lieu en janvier 2012 et donnera lieu à une réception officielle au siège de la SNHF à Paris.

La date limite du dépôt ou des envois des photos est fixée au 15 octobre 2011 à minuit.

pas de alt pour cette image, soz

En savoir plus :
– Lire l’article sur le site de la SNHF
– Lire le règlement et le bulletin de participation de la 3e édition (PDF, 378 ko)
– Site internet de la SNHF : www.snhf.org

————-
Image d’illustration : Affiche du concours photo 2011 de la Société Nationale d’Horticulture de France

1 commentaire

Répondre à Francoise PORCHER Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *