Étude phytosociologique et cartographie de la végétation du site Natura 2000 « Ricanto-Campo dell’Oro » (Ajaccio, Corse)

À télécharger / Cet article de Guilhan Paradis, publié dans le Bulletin de la SBCO, devrait intéresser les phytosociologues. De plus, il montre la réhabilitation d'un site qui était très dégradé.

À télécharger / Cet article de Guilhan Paradis, publié dans le Bulletin de la SBCO, devrait intéresser les phytosociologues. De plus, il montre la réhabilitation d’un site qui était très dégradé.

Résumé
Le site Natura 2000 a été créé en 2003 pour protéger un escargot endémique relictuel, dont c’est ici la seule localisation actuelle connue. Il comprend deux parties : (1) une située à l’ouest des pistes de l’aéroport et (2) une située près du cours terminal du fleuve Gravona.

La partie (1) est une terrasse fluvio-marine sablonneuse dont la végétation la plus étendue est une lande à Genista salzmannii. De forts impacts anthropiques (constructions diverses, prélèvements de sable, passage de véhicules 4×4, vaste parking) ont, depuis les années 1950, fortement dénudé cette lande. De plus, la partie antérieure de la terrasse subit l’influence de la mer qui, lors des tempêtes, provoque son recul. En 2001-2003, sous l’égide du Conservatoire du littoral, des travaux de réhabilitation du site ont été entrepris : mises en défens contre les véhicules 4×4 par un muret, par des ganivelles et végétalisation de la plupart des espaces dénudés.

La partie (2) comprend une basse terrasse ainsi que la plaine inondable de la Gravona. Les impacts anthropiques, bien que non négligeables (anciens prélèvements de sable, pacage de bovins), n’ont pas été aussi drastiques que sur la partie (1).
L’article donne un inventaire des groupements végétaux, réalisé en 2008, suivant la méthodologie de la phytosociologie sigmatiste (tableaux 1 à 29).

La végétation a été cartographiée à très grande échelle (cartes 1 à 4).

La conclusion présente l’inclusion des groupements dans les classifications syntaxonomique, CORINE et Natura 2000 et récapitule la valeur patrimoniale du site au niveau des habitats et de la flore (Tabl. 30).

– Consulter l’intégralité de l’article « Étude phytosociologique et cartographie de la végétation du site Natura 2000 « Ricanto-Campo dell’Oro » (Ajaccio, Corse) » dans la rubrique Publications de Tela Botanica.
– Télécharger l’article au format PDF (94 pages, 5 Mo).

Cet article a été publié dans le tome 41 (2010) du Bulletin de la SBCO.

PARADIS G., MAURIN A., PIAZZA C., 2010 – Étude phytosociologique et cartographie de la végétation du site Natura 2000 « Ricanto-Campo dell’Oro » (Ajaccio, Corse). Bull. Soc. Bot. Centre-Ouest, N.S., t. 41 : 139-232.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *