Observation de Maclura pomifera dans les gorges de l’Ardèche

À quoi sert le réseau Tela Botanica ? Illustration par l'exemple avec ces échanges sur Maclura pomifera, sur la liste de discussion générale tela-botanicae.

À quoi sert le réseau Tela Botanica ? Illustration par l’exemple avec ces échanges sur Maclura pomifera, sur la liste de discussion générale tela-botanicae.

Message posté par Jean-Paul Mandin, membre du conseil scientifique de la réserve nationale naturelle des gorges de l’Ardèche, le 20/07/2011 sur la liste de disucussion tela-botanicae
Bonjour,
il y a un mois, Marie Portas signalait avoir vu un Maclura pomifera dans les gorges de l’Ardèche, ce que personne ne savait dans la Réserve.
Sur ses indications de localisation, nous sommes allés vérifier : il y est ! Bravo et merci pour cette découverte.
Là où il est, il n’a pas pu être planté volontairement. Il a dû être
amené par une crue.
Il y a plusieurs vieux Maclura dans le domaine du Bournet, sur le
Chassezac (affluent de l’Ardèche), à environ 30 km en amont de l’arbre
des Gorges. On peut supposer qu’une graine (les arbres femelles donnent des fruits fertiles s’il y un mâle à proximité, je ne sais pas si c’est le cas, il faudra aller vérifier) ou alors il s’agit d’une bouture naturelle. En effet, les Maclura ont la propriété d’avoir des branches qui touchent le sol et qui s’enracinent spontanément. Mais je ne sais pas si des branches séparées de l’arbre et transportées par une crue, pourraient aussi le faire.

– Lire toute la discussion sur Maclura pomifera sur la liste tela-botanicae.

Comment rechercher des observations réalisées par les membres du réseau ?

Pour rechercher des observations, plusieurs outils sont à votre disposition sur le réseau :

Recherche cartographique
Carte de la France métropolitaine (maille 10x10km) par taxon, consultable dans eFlore (onglet Observations)
Carte détaillée des observations (Google map)

Recherche photographique
Un moteur de recherche d’images, qui vous permet de rechercher facilement les images d’un taxon, d’une commune, d’un département ou d’un auteur.
Galerie photo par taxon, consultable dans eFlore (onglet Illustrations)

À lire également :
Maclura pomifera sur eFlore
– Synthèse des forums « Maclura pomifera – Oranger des Osages (Moraceae)- Janvier 2000 »

——-
Photo d’illustration : Maclura pomifera (Raf.) C.K.Schneid. par Marie Portas / CC-BY-SA

4 commentaires

  1. Cher Collègue

    Je suis enseignant chercheur à l’université d’Oran en Biologie Végétale. J’ai commencé à connaître Maclura pomifera depuis peu environ 5 années. C’est un arbre que quelqu’un avait découvert dans la région de l’Est algérien (à une vingtaine de km au Sud de Annaba). Cette personne m’avait présenté le « fruit » et cherchait à savoir ses intérêts. Il m’avait fallu quelques mois pour retrouver son nom. Depuis je m’étais intéressé à cette arbre si bien que j’en avais découvert un individu à côté de l’Institut National Agro d’Alger. Puis une ou deux années après je retrouve un troisième individu voisin à la mairie de Mostaganem (ville dans le Nord Ouest algérien) dans un jardin public. Je n’hésiterai pas à continuer cette recherche pour en établir sa distribution en algérie et son effectif. Voilà les quelques infos que je possède sur cette espèce si cela vous interesse.
    salut scientifique et écologique
    Prof BELKHODJA Moulay

    1. bsr je suis une jeune fille qui a le psoriasis et il m’est confier de faire Maclura sur le psoriasis alors je suis sur traitement et inchalah si je guérisse je dirais a tous qui ont le psoriasis

  2. bonsoir.
    je m’appelle chouiha.H je suis de djelfa moi aussi je me suis intéresser a cet arbre je croyais qu’il n’existe qu’a djelfa mais je me suis rendu compte qu’il ya des pieds un peu partout en algerie.alors pour l’information il existe 3 spécimens de maclura pomefira a djelfa 3 ou 4 ont péri a cause des travaux de la APC malheureusement leurs ages approximatif 70ans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *