Réédition de la Flore et végétation du massif armoricain

C'est avec grand plaisir que je vous annonce, pour le mois de janvier, un évènement que les botanistes bretons attendent depuis 1971 : la réédition de la Flore et végétation du massif armoricain, des pofesseurs des Abbayes, Claustre, Dupont et Corillon.

C’est avec grand plaisir que je vous annonce, pour le mois de janvier, un évènement que les botanistes bretons attendent depuis 1971 : la réédition de la Flore et végétation du massif armoricain, des pofesseurs des Abbayes, Claustre, Dupont et Corillon.

Cette flore de 1400 pages sera réédité sur papier sans bois 65 grammes (un papier qui devrait durer plusieurs centaines d’années), couverture cartonnée et toilée, dorure à chaud, livre cousu, impression noire, format 14X20cm.
Un « SUPPLEMENT A LA FLORE DU MASSIF ARMORICAIN » par le professeur Dupont, auteur historique le la flore, sera inséré à la fin de l’ouvrage sur un papier teinté.
Tirage à seulement 1000 exemplaires, 65 euros.

– Plus d’informations sur Editionsdesabbayes.blogspot.com

Renseignements et réservations :
Éditions d’art Henry des Abbayes
33, rue Nationale 35 300 Fougères
Tél : 02 99 94 34 31
E-mail : henrydesabbayes@orange.fr

Henry des Abbayes

4 commentaires

    1. Parce que la fabrication d’un livre de qualité est très coûteuse. On peut réaliser des ouvrages beaucoup moins cher en dos carré collé, couverture souple, papier de qualité médiocre et effectivement, avoir un livre à 35 euros. Je réalise ici un outil de travail destiné à traverser le temps, aller sur le terrain, un livre solide sur la demande des nombreux botanistes que j’ai pu contacter. L’édition originale, 40 ans après, est a peine altérée. Mon confrère de l’époque avait pris grand soin de sa réalisation. Je ne me voyais pas faire un livre au rabais. Et comme on dit, « le prix s’oublie, la qualité reste… »

      Sentiments les meilleurs. H. des Abbayes

    2. Cher monsieur,
      L’éditeur a déjà répondu, mais quand on voit les prix pratiqués par certains éditeurs spécialisés (120, 150, 200, 300 euros…), et le volume et la qualité annoncée de celui-ci, on se dit que l’hommage à l’aïeul se double ici d’une œuvre de diffusion du savoir. Regardez ne serait-ce que le prix des petits livres ou magazines à photos, ou bien « Les Quatre flores de France » de Fournier, que l’on ose rééditer en broché, à 139 euros, pour 1103 pages …

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *