Modélisation stochastique de la croissance et ses applications à l’étude de la croissance du Spilanthes acmella L. (felimafana). I- Tiges principales.

Article de Marie Elodie VAVITSARA et Hery Lisy Tiana RANARIJAONA.

Article de Marie Elodie VAVITSARA et Hery Lisy Tiana RANARIJAONA.
Modélisation stochastique de la croissance et ses applications à l’étude de la croissance du Spilanthes acmella L. (felimafana). I- Tiges principales.
Stochastic modeling of growth and its application to the study of the Spilanthes acmella L. (felimafana) growth. I-Main stems.

M.E. Vavitsara (1), H.L.Ranarijaona (1)
(1) Université de Mahajanga, B.P. 652, 401 Mahajanga, MADAGASCAR

Résumé
L’étude de la croissance de Spilanthes acmella L. en rapport avec la biomasse apporte des idées sur l’optimisation de la production végétale. Dans cet article, un modèle mathématique de la croissance de la plante est présenté, basé sur une conception stochastique. L’expérience a été faite sur une culture en pots de 65 individus de S. acmella en 2011. Pour chaque individu, dix relevés de taille, nombre des entre-nœuds, des feuilles et des fruits ont été faits à un intervalle régulier entre les mois de Mai et le mois d’Août. Les variations des différents paramètres ont été analysées en rapport avec la croissance des plantes. Le développement des méristèmes y est considéré comme régi par une succession de « tests d’accroissement » assortis chacun d’une certaine probabilité de réussite pour la formation d’un entre-nœud. La construction d’une tige ou d’une branche est ici décrite par une loi de probabilité de type binomial. Le modèle produit très bien la distribution du nombre de phytomère et nombre de nœud par pied. Les probabilités de croissance trouvées pour l’axe principal ou A1 sont voisines de 0,9 (résultat obtenu par trois méthodes différentes) et celles des branches ou A2 sont de l’ordre de 0,95.
Lorsque les paramètres des lois de croissance ont été définis, un logiciel nous permet de construire graphiquement des S. acmella par une succession de tirages au sort, et cela avec toute la variabilité de structure qu’on peut observer dans la nature. La présente étude est la première sur les légumes feuilles malgache, notamment S. acmella en tenant compte de son architecture qui a pour objet de quantifier les facteurs écologiques qui influent sa croissance.

Mots clés : légume feuille, Spilanthes acmella, architecture, modélisation stochastique, probabilité.

Auteurs:
VAVITSARA Marie Elodie: Université de Mahajanga, B.P. 652, 401 Mahajanga, MADAGASCAR,
e-mail: vavitsara@gmail.com, Tél : +261341995744 / +261320414970
RANARIJAONA hery lisy Tiana : Université de Mahajanga, B.P. 652, 401 Mahajanga, MADAGASCAR
e-mail: herylisy-simon@moov.mg

Remerciement :
Au Service de Coopération et d’Action Culturel (SCAC) via l’Ambassade de France à Madagascar, qui a financé ce travail.
Au laboratoire UMR AMAP, CIRAD Montpellier FRANCE, pour leur collaboration.

Télécharger cet article dans la partie « Publications du réseau » sur Tela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *