Iris d’Hyères : Quand le réseau Tela Botanica contribue aux recherches…

RECIT/ Tout est parti, l'an dernier, de la découverte du catalogue Deleuil de 1903. L'approche des quarante ans d'Iris en Provence semblait une bonne occasion de collecter des documents, voire, s'il en existait encore, de retrouver ces iris «hyerensis» ou d'autres iris botaniques des marais côtiers.

RECIT/ Tout est parti, l’an dernier, de la découverte du catalogue Deleuil de 1903. L’approche des quarante ans d’Iris en Provence semblait une bonne occasion de collecter des documents, voire, s’il en existait encore, de retrouver ces iris «hyerensis» ou d’autres iris botaniques des marais côtiers.

Peu d’informations sur l’Iris Encyclopedia de l’AIS, des documents parfois confus, parfois contradictoires, glanés çà et là sur la Toile, et puis un PDF réalisé par Alun Whitehead a relancé les recherches. Dans ce recueil de plusieurs articles écrit dans la fin de sa vie, William Ryckatson Dykes parlait des iris qu’il avait vus ou collectés dans la région «entre Hyères et la mer». Il s’agissait alors de se renseigner davantage. Grâce à Tela Botanica, il a été possible d’accéder à des bases de données botaniques et de contacter les membres du réseau de la botanique francophone, habitant notre région. Monique Anfosso a bien voulu prêter THE GENUS IRIS, qu’elle conservait précieusement et la bibliothèque numérique Gallica s’est révélé être un outil très efficace. Après quelques traductions et/ou comparaison de documents, voici un premier essai de synthèse sur les iris d’Hyères.

EXTRAITS Retrouvez le texte complet sur le site iris-en-provence

1.Iris botaniques

Plusieurs espèces d’iris, collectés ou localisés à Hyères, sont mentionnées dans la littérature botanique ; nota bene : la présentation suit l’ordre chronologique).

I. foetidissima
Collecté en 1831 par Hb. Braun (Dykes, 1913). Mentionné en 1908 par Albert, A. et Jahandier. Présent dans l’herbarium du jardin botanique de Berlin (Dykes, 1913). Actuellement cultivé par Monique Anfosso, dans son jardin à Hyères. L’iris fétide ou Iris foetidissima L. est présent dans le Var, selon Tela Botanica.
(…)

2.Cultivars anciens

Iris Hyerense Lilacina
Présenté en 1903 par Deleuil dans son catalogue. En 1912, Dykes le mentionne sous le nom hyerensis. Ayant reçu par erreur des Iris tingitana, à la place de hyerensis, il émet l’hypothèse d’une forme cultivée, à propos de tingitana. En 1913, il remet en cause l’origine de hyerensis :
«Le genre Iris est subdivisé en sections par certains caractères morphologiques (voir p. 13), et le fait que les hybrides entre les différentes sections sont à la fois extrêmement rares et ont été jusqu’à présent toujours stériles, semble montrer que ces caractères indiquent des différences très réelles dans la nature des plantes. Par exemple, aucun hybride entre un bulbe et un iris non bulbeux n’a encore été enregistré, nonobstant le fait qu’il a été déclaré une fois que I. kaempferi et I. xiphioides avaient été combinés pour produire I. hyerensis de Deleuil . J’ai vu le dénommé I. hyerensis pousser dans le jardin de Deleuil à Hyères, et je ne doute pas que ce n’est qu’une forme de I. Spuria. Quand on se rappelle (…)

3. Les spurias d’Hyères

Voici la traduction de quelques passages de «THE GENUS IRIS», The Spuria Group, pp 57-60 :
«(..) Pour des raisons qui peuvent maintenant être expliquées, il est probablement impossible d’appliquer le nom de I Spuria à une plante particulière. Il ne fait guère de doute que Linnaeus regroupait sous ce même nom un certain nombre de formes, qui sont plus ou moins distinctes l’une de l’autre bien que possédant tous une ressemblance familiale fortement marquée. Il décrit l’espèce (in Species Plantarum, Ed. I p. 39, n°12 – 1753) comme un iris sans barbe (…)

4. Iris de Sibérie

Dans la section «APOGON» (The Genus Iris, p. 20), Dykes indique pour «I. SIBIRICA» le synonyme I. maritima, d’après deux sources bibliographiques :
• MILLER, P., The Gardeners’ Dictionnary, Ed. VIII n° 11, 1768.
• REICHENBACH, H. G. L. et REICHENBACH, H. G., Icones Florae Germanicae et Helveticae, CCCXLI. fig. 768, 1847.
L’iris de Sibérie ou Iris Sibirica L. est présent dans le Var, d’après Tela Botanica. (…)

Retrouvez le texte complet sur le site iris-en-provence

———————————–
Image d’illustration : Iris foetidissima par Paul Fabre, Flora Data, Licence CC-by-SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *