Déclaration de Bouchout sur les données libres

La [déclaration de Bouchout pour le libre accès aux connaissances sur la biodiversité->http://www.bouchoutdeclaration.org/] a été lancée lors de la rencontre de Meise (Belgique, 10-12 juin 2014) qui constituait le colloque de clôture du projet européen pro-iBiosphere

La déclaration de Bouchout pour le libre accès aux connaissances sur la biodiversité a été lancée lors de la rencontre de Meise (Belgique, 10-12 juin 2014) qui constituait le colloque de clôture du projet européen pro-iBiosphere

Le projet pro-iBiosphere rassemble des curateurs de systèmes d’information sur la biodiversité (Biowikifarm, Plazi, Naturalis, Kew Gardens, BGBM et divers muséums). Il est fortement soutenu par la Commission européenne, qui vise à promouvoir des « e-infrastructures ».
pas de alt pour cette image, soz
Le projet pro-iBiosphere rassemble les principaux acteurs mondiaux qui gèrent en masse des données sur la biodiversité. Cette gestion, et l’utilisation ultérieure des données, n’est possible que si les données de base sont librement accessibles, sans avoir besoin de négocier sans fin avec les ayant-droit.

Pour faire sauter ce verrou, pro-iBiosphere a identifié les types de données qui ne font pas l’objet de droits d’auteur (c’est l’objet de la Liste bleue). Pour les autres, le projet plaide pour l’usage de licences libres (en particulier Creative Commons).

La signature est ouverte à toute personne intéressée et toute institution. Tela Botanica a d’ores et déjà apporté sa signature à cette initiative. Des versions en diverses langues dont le français sont disponibles à http://www.bouchoutdeclaration.org/pdf-versions/.

En savoir plus :
> Accéder au site www.bouchoutdeclaration.org/
> Télécharger la déclaration de Bouchout traduite en français (PDF, 126 ko)
> Voir le billet de Michel Chauvet sur le Colloque final de pro-iBiosphere (Meise, Belgique, 10-12 juin 2014) & la liste bleue sur Pl@ntNetCommunity.

Michel Chauvet

2 commentaires

  1. Je leur ai posé la question suivante:

    « Since « The creation of an existence only serves those that already exist, » should we create GMOs for the sole purpose of feeding existences that are created for the service of those that already exist and so on indefinitely, without any ‘rational’ reason? »

  2. La mention de 270 années d’observations a été corrigée en 260. Le point de départ est en fait la publication du Species Plantarum de Linné (1753).

    Par ailleurs, Plazi vient de mettre en ligne la version française de la Liste bleue :
    (rajouter http)plazi.org/?q=Liste_Bleue

Répondre à berlherm Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *