Bulletins mensuels de la Société Linnéenne de Lyon 2014

REVUES / Voici les Bulletins mensuels de la Société Linnéenne de Lyon de l'année 2014.

REVUES / Voici les Bulletins mensuels de la Société Linnéenne de Lyon de l’année 2014.

Tome 83, fascicule 1-2, Janvier-février 2014

Dierkens M. – Description de deux nouvelles Salticidae (Araneae) de Mayotte (Comores).
Résumé. – Deux nouvelles Salticidae – Asemonea bimaculata et Padilla rhizophorae – sont décrites de Mayotte.
Mots clés. – Araneae, Salticidae, Mayotte, Comores, Asemonea, Padilla, nouvelle espèce.
Dierkens M.Contribution à l’étude des Araneidae de Guyane française. V – Les genres Alpaida et Ocrepeira.
Résumé. – Cet article fait le point sur les espèces des genres Alpaida et Ocrepeira (Araneidae) présentes en Guyane française. Alpaida monzon audiberti, Alpaida oyapockensi s et Ocrepeira maroni sont décrites. Neuf autres espèces sont signalées pour la première fois du département.
Mots clés. – Araneae, Araneidae, Guyane française, Alpaida, Ocrepeira, nouvelle espèce.
Prudhomme J.C., de Dinechin I., François D., Melle A., Mouvant B. et Zeddam J.C.Compte rendu de la sortie entomologique dans le Haut Jura (Ain et Jura, France) (23 et 24 juin 2012).
Macqueron G.Compte rendu de sortie de la section de botanique autour de La Ciotat les 25 et 26 mai 2013.
Weiss S.Herborisations ferroviaires à Lyon.
Dodelin B. et Saurat R. – Nouvelle données pour Triplax collaris (Schaller) et T. aenea (Schaller) en Rhône-Alpes (France) (Coleoptera, Erotylidae).
Résumé. Triplax collaris et T. aenea sont deux Erotylidae rares en France. Deux nouvelles stations pour ces espèces ont été récemment confirmées en région Rhône-Alpes à l’occasion d’inventaires réalisés pour des sites protégés respectivement en Isère, sur le bord du fleuve Rhône et en Savoie en hêtraie-sapinière.
Mots clés. – Erotylidae, Pleurotaceae, région Rhône-Alpes, réserves naturelles, inventaire de la biodiversité.

Tome 83, fascicule 3-4, Mars-avril 2014

Munoz F. – Identification, écologie et distribution de Knautia arvernensis (Briq.) Szabó et Knautia xchassagnei Szabó (Caprifoliaceae) dans le Haut Beaujolais (France).
Résumé. Knautia arvernensis (Briq.) Szabó est une plante fréquente dans le Massif central que l’on retrouve sur les sols granitiques du Haut Beaujolais. C’est un taxon malaisé à cerner, ce qui a donné lieu à une synonymie complexe et a favorisé sa sous-observation. Nous présentons ici les caractères les plus pertinents pour la détermination de ce taxon, et clarifions les rapprochements et confusions qui ont pu être faits avec d’autres taxons. Jamais mentionnée jusqu’à présent dans le Haut Beaujolais, l’espèce a été récemment observée dans la partie occidentale du massif, où l’on rencontre également son hybride avec K. arvensis (L.) Coult., Knautia ×chassagnei Szabó . La distribution et l’écologie de ces nouvelles populations sont discutées.
Mots clés. – Knautia arvernensis , Knautia xchassagnei , Haut Beaujolais, développement monopodial.
Corriol G. – Essai de clé typologique des groupements végétaux de Midi-Pyrénées et des Pyrénées françaises. IV .Tourbières basses (Scheuchzerio-Caricetea).
Résumé. – Dans la perspective d’une typologie des habitats naturels de Midi-Pyrénées et des Pyrénées françaises, des clés de travail thématiques basées sur la littérature phytosociologique sont produites. Le présent article, le quatrième de la série, traite de la classe Scheuchzerio palustris – Caricetea fuscae Tüxen 1937. Des tableaux synthétiques sont fournis pour les associations prises en compte dans ce travail.
Mots clés. – Phytosociologie, habitats naturels, associations végétales, synsystème.
Guillerme N. et Galtier J. – Compte rendu de la sortie du 14 septembre 2013 sur l’étang des Plantées à Saint-Marcellin-en-Forez (Loire).

Tome 83, fascicule 5-6, Mai-juin 2014

Coache A. – Première citation de Acraea (Actinote) acerata Hewitson, 1874 et synthèse du genre en République Togolaise (Lepidoptera Nymphalidae, Heliconiinae).
Résumé. – Lors de recherches sur la faune entomologique d’Afrique de l’Ouest, nous avons organisé une session d’étude en République Togolaise, principalement sur le mont Agou, le mont Kloto, autour du village de Kouma Konda et à Bala (tout proche de la frontière avec le Ghana). Nous présentons les résultats concernant le genre Acraea Fabricius , 1807 et figurons les trois espèces non présentes sur la page du site de référence, concernant le Togo (http://www.acraea.com/).
Mots-clés. – Lepidoptera, Rhopalocera, Nymphalidae, Acraea, inventaire faunistique, biodiversité, Afrique de l’Ouest, Togo, mont Agou, mont Kloto.
Van Vooren N. – Contribution à l’inventaire des Pézizales (Fungi Ascomyteca) du Lyonnais – Premier addendum.
Résumé.
– Dans le cadre de l’inventaire des Pézizales du département du Rhône, l’auteur propose une liste de taxons nouvellement enregistrés, venant compléter le catalogue actuel.
Béguinot J. – Régulation du développement dimensionnel de la coquille chez trois espèces de Gastéropodes.
Résumé.
– On doit à S.J. Gould d’avoir pour la première fois démontré une remarquable covariance négative entre les variations intra-spécifiques de deux caractéristiques géométriques des coquilles adultes de gastéropodes : le nombre de tours de spire et la taille standard des tours. On a entrepris de vérifier si cette covariance, jusque là observée seulement au sein du genre endémique Cerion, est susceptible de se retrouver chez d’autres espèces de gastéropodes, y compris éloignées de la première observation, tant au point de vue phylogénétique qu’environnemental.
Le même type de covariance négative marquée a ainsi été retrouvé chez trois espèces européennes communes d’escargots terrestres, Pomatias elegans , Cepaea nemoralis ou marin, Euspira catena . L’efficacité de la fonctionnalité régulatrice attribuée à cette covariance a en outre été testée et positivement vérifiée : contribution significative à la stabilisation du volume de coquille en dépit de la variabilité intra-spécifique de la taille des tours spiraux. Ces résultats incitent à penser que cette covariance régulatrice méconnue pourrait, en fait, être bien plus largement répandue au sein de la classe des Gastéropodes, point qui reste cependant à confirmer par des études plus étendues.
Mots-clés. – Coquille, gastéropode, escargot, morphométrie, nombre de tours, régulation, Pomatias elegans , Cepaea nemoralis , Euspira catena .
Prudhomme J.C. – Une étude locale de la biodiversité : inventaire des coléoptères du domaine de la Fondation Pierre Vérots à Saint-Jean-de-Thurigneux (Ain, France). 1. Les carabiques et cicindèles.
Résumé.
– Une liste de 124 carabiques et cicindèles rencontrés lors de l’inventaire des coléoptères du domaine de la Fondation Pierre Vérots à Saint-Jean-de-Thurigneux (Ain) est établie, commentée et comparée aux données anciennes et récentes disponibles pour la même région.
Mots clés – Carabiques, cicindèles, inventaire de la biodiversité, Dombes, Ain (France).
Fridlender A. – Combinaisons nouvelles concernant 3 colchiques du sud-ouest méditerranéen.
Résumé.
– La découverte de différentes populations de l’endémique méconnu C. aetnense sur les flancs de l’Etna, l’étude des C. longifolium var. micranthum du Haut Atlas ainsi que celle du C. automnale var. gibraltaricum d’Andalousie nous conduisent à revoir la position taxonomique de ces trois colchiques. Ils ont respectivement été rapprochés de C. alpinum , C. neapolitanum et C. lusitanum . On considère que les plantes du Maroc et de Sicile sont des sous-espèces du C. multiflorum tandis que l’endémique de Gibraltar serait une sous-espèce du C. fharii .
Mots-clés. Colchicum multiflorum subsp. aetnense comb. stat. nov., Colchicum multiflorum subsp. micranthum comb. stat. nov., Colchicum fharii subsp. gibraltaricum comb. stat. nov. , Maroc, Sicile, Espagne.
Audibert C. et Paillet E. – Présence d’Uloborus plumipes Lucas, 1846 dans les serres du Parc de la Tête d’Or (Araneae, Uloboridae).

Tome 83, fascicule 7-8, Septembre-octobre 2014

Chapelin-Viscardi J.D., Maillet-Mezeray J., Tosser V.et Wartelle R. – Émergences de Carabidés en milieux agricoles : intérêt des habitats, diversité et exigences spécifiques (Coleoptera Carabidae).
Résumé.
– En 2010 et 2011, une campagne de piégeage de Coléoptères Carabidés a été réalisée sur des parcelles agricoles des régions Picardie et Centre/Ile-de-France. Il s’agissait d’étudier, par l’intermédiaire de pièges à émergence la densité et la diversité présentes dans les agrosystèmes. La capture d’adultes émergeants témoigne de l’activité larvaire des Carabidés. Il est alors possible d’estimer la « productivité » de différents habitats. Les résultats indiquent que, durant la période de piégeage, les effectifs émergents sont élevés (20 200 à 24 600 individus par semaine par hectare en Centre/Ile-de-France et entre 91 900 et 132 900 individus par semaine par hectare en Picardie). De manière générale, nous avons relevé plus d’individus et d’espèces émergents dans les aménagements extraparcellaires (haies, bandes enherbées,…) que dans les parcelles. Une partie des espèces semble se développer aussi bien dans les parcelles que dans les aménagements. Cependant, certains Carabidés présentent une certaine exigence quant au milieu propice à leur développement et n’ont été mis en évidence que dans des habitats particuliers.
Mots clés. – Carabidae, émergences, habitats, diversité, milieux agricoles.
Sautière C. et Calmont B. – Elateroidea nouveaux ou peu communs du département de l’Ardèche.
Résumé.
– Les auteurs présentent une liste commentée d’Elateroidea, capturés récemment dans le département de l’Ardèche, Rhône-Alpes (France). La plupart sont peu communs en France. 15 espèces semblent nouvelles pour ce département.
Mots-clés. – Elateridae, Eucnemidae, Throcidae, Cebrionidae, inventaire, Ardèche, Rhône-Alpes.
Richoux P. et Audibert C. – Liste des publications de Roland Allemand (1950-2013).
Résumé.
– Citation des 150 publications scientifiques de l’entomologiste R. Allemand.
Pluot-Sigwalt D., Matocq A. et Carapezza A. – Première mention en Italie de Plinthisus heteroclitus Matocq & Pluot-Sigwalt, 2013 et description de la femelle (Heteroptera, Rhyparochromidae, Plinthisinae).
Résumé.
– La femelle de Plinthisus heteroclitus Matocq & Pluot-Sigwalt , 2013, jusqu’ici inconnue, est décrite d’Italie (Alpes liguriennes) sur deux individus brachyptères. L’habitus est pratiquement semblable à celui du mâle ; il en diffère par des protibias faiblement courbés et dépourvus de spicule, et par l’absence de tubercule conique métapleural. La spermathèque est figurée mais n’apporte pas d’indication supplémentaire sur l’appartenance de l’espèce. L’espèce reste donc non placée.
Mots-clés. – Heteroptera, Rhyparochromidae, Plinthisini, Plinthisus heteroclitus, Italie, spermathèque.
Roubaudi L. – Session botanique dans le Var (9-11 mai 2014).
Philippe M. – L’herbier bryophytique de Noël-Antoine Aunier (1781-1859) au lycée Ampère de Lyon.
Résumé.
– L’attribution à Aunier d’un herbier conservé au lycée Ampère à Lyon est confirmée. Cet herbier a été passablement pillé. Il reste intéressant pour la bryologie rhodanienne.
Mots-clés. – Bryologie, Rhône, Aunier, herbier ancien.
Audibert C. et Paillet E. – Présence de Zonitoides arboreus (Say, 1817) dans les serres du Parc de la Tête d’Or (Gastropoda, Gastrodontidae).

Tome 83, fascicule 79-10, Novembre-décembre 2014

Dodelin B.Inventaire des coléoptères saproxyliques dans trois forêts du Morvan.
Résumé. – Trois inventaires de coléoptères réalisés en 2013 dans le massif du Morvan sont présentés. Ils couvrent la forêt communale de Pierre-Perthuis, la réserve biologique dirigée des Gorges de la Canche et la forêt domaniale au Duc. Les 54 pièges (vitres et barber) ont permis de détecter 13 558 individus pour 367 espèces dont 226 sont saproxyliques. 29 espèces sont remarquables au niveau national dont deux sont très peu citées de France : Lymantor aceris (Curculionidae) et Dorcatoma robust a (Anobiidae).
Mots clés. – Coléoptère, Morvan, inventaire, biodiversité, saproxylique.

Darinot F. et Favier C.Inondation hivernale et mouvements migratoires au sein d’une population de rat des moissons, Micromys minutus (Pallas, 1771).
Résumé. – Le rat des moissons ( Micromys minutus ), le plus petit rongeur d’Europe, est une espèce qui vit préférentiellement dans les zones humides, parfois soumises à des inondations. L’effet de telles perturbations naturelles sur les communautés de micromammifères en général et sur le rat des moissons en particulier est encore largement méconnu. Cette étude vise à mettre en évidence la recolonisation de l’habitat de ce rongeur dans la Réserve naturelle nationale du Marais de Lavours depuis une zone refuge restée hors d’eau pendant l’inondation de décembre 2011-janvier 2012. Les rats des moissons effectuent rapidement cette migration, en quatre jours pour les individus les plus rapides, sur une distance de 160 m. Les mâles semblent plus nombreux et plus mobiles que les femelles, qui sont pour la moitié déjà gestantes en début de migration. Les rats des moissons semblent peu affectés par la lame d’eau qui inonde l’habitat recolonisé, car ils sont capables de se déplacer en hauteur dans la magnocariçaie. Les mouvements observés confirment que cette espèce est bien adaptée aux zones humides, mais soulèvent également des interrogations sur la taille de leur domaine vital et sur le phénomène de retour au gîte.
Mots-clés. – Rat des moissons, inondation, migration, marais de Lavours.

Dierkens M.Description de la femelle d’Onitis bilobatus Ferreira, 1976 (Coleoptera, Scarabaeidae, Onitini).
Résumé.
– La femelle d’ Onitis bilobatus est décrite et illustrée.
Mots clés. – Scarabaeidae, Onitini, Onitis, Namibie.

Pour tous compléments et informations de dernière minute, consulter le site Internet de la Société.
10€ franco de port – commande SLL :
Société Linnéenne de Lyon–Société, reconnue d’utilité publique, fondée en 1822
33 rue Bossuet 69006 LYON –Tél. et fax : +33 (0)4 78 52 14 33

Courriel :
societe.linneenne.biblio.lyon@orange.fr,
societe.linneenne.lyon@wanadoo.fr
– Sur Internet: http://www.linneenne-lyon.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *