Que va-t-il se passer en 2015 à Tela ?

Un petit point sur l'activité qui se profile pour 2015.

Un petit point sur l’activité qui se profile pour 2015.

Mais d’abord, Tela, c’est qui ?

C’est avant tout un réseau de plus de 25 000 botanistes bénévoles de tout niveau. C’est également un conseil d’administration de neuf personnes, une vingtaine d’experts constituant le comité scientifique et technique et une équipe d’une dizaine de salariés. A nous tous nous avons plusieurs cordes à notre arc : botanistes, animateurs, informaticiens, gestionnaires.

Alors en 2015, que va t-on faire ?

Premièrement un nouveau programme va débuter.
Un investissement d’avenir pour la botanique – Floris’Tic
L’enseignement de la botanique a été progressivement délaissé lors des trois dernières décennies et il y a désormais un déficit important de compétences, de connaissances et d’attractivité de la discipline au niveau national et mondial. L’objectif du projet est de pallier à cette fracture des sciences du végétal, d’une part en favorisant l’innovation pédagogique au travers de nouveaux outils pour les professionnels de l’éducation et de la Culture scientifique technique et industrielle (CSTI), et d’autre part en redonnant le goût et l’envie des sciences du végétal au grand public et en particulier aux jeunes de 12 à 25 ans.
Dés janvier, nous œuvrons à ce projet, avec comme priorité 2015 de renforcer notre réseau dans les régions du grand Sud afin d’ancrer de manière pérenne cette approche Floris’Tic.

Floris’Tic nous permet en 2015 de:
– Revisiter notre espace Web , pour faciliter l’accès aux différentes ressources du site Tela Botanica.
– Lancer un travail d’ingénierie pour un futur portail pédagogique pour la botanique, et une première session MOOC pour acquérir les bases de la botaniques.
– Développer nos partenariats et accompagner les dynamiques collectives pour la diffusion des sciences du végétal, dans la région grand Sud. (ex : Espace Oxford, Inventaire’Fac, etc.).

Les nouveautés pour les outils du Réseau :

>> eFlore
Une nouvelle version de la base de données BDTFX et mises à jour de projets (chorodep, baseflor, baseveg…)
Dans le cadre de FlorisTic, une première version de la nouvelle interface d’eFlore sera également présentée en fin d’année

>> IdentiPlante
En 2015 nous allons développer un « espace personnel » ou « Home » qui facilitera l’utilisation de l’outil. Nous allons également ouvrir cet outil à d’autres réseaux et d’autres programmes au cours de l’année 2015 à suivre…

>> Plateforme Projets
Une première version de la nouvelle plateforme projets est prévue pour la fin d’année.

>> Site Web et tous les outils
La navigation sera facilitée entre tous les outils disponibles et le site Web, notamment en permettant de saisir son mot de passe une seule fois et être identifié automatiquement partout (Single Sign On – SSO).

>> FloraData Mobile
Une première version de l’application mobile de saisie d’observations sera développée pour Floris’Tic.

Les nouveautés pour les actions

>>Les Défis Photos
Fini les défis mensuels, désormais les défis seront sur une période plus étalée et au nombre de 4 par an, suivant le rythme des saisons.

>>L’Opération Cymbalaire – graines 2
L’aventure du programme de science participative Sauvages de ma rue continue avec l’Opération « Cymbalaire-graines 2 ». Envoyez-nous des graines de la Cymbalaire des murailles, nommée également Ruine de Rome.

>> Les campagnes botaniques participatives
Dans la continuité de la mission Odontites ayant eu lieu en 2014, vous pourrez participer à une suite cette année.

>>L’Observatoire citoyen des messicoles
Tela Botanica, en partenariat avec SupAgroFlorac et le CBN Pyrénées et Midi-Pyrénées, vous proposeront un nouvel observatoire sur les messicoles pour tous ceux qui voudront signaler, lors de leurs balades en bord de champs, la présence des belles messicoles, espèces accompagnatrices des plantes de culture.

Les nouveautés pour les projets

>>eReColNat
L’année 2015 va être un tournant dans le projet eReColNat – réseau des collections naturalistes. En effet plusieurs projets vont voir le jour dont la numérisation des collections d’herbiers et le portail web dédié à celles-ci. Celui-ci sera accessible sur recolnat.org. On vous en dira plus bientôt !

>>Les Herbonautes
De nouvelles missions vous attendent sur l’herbier numérique collaboratif citoyen et une nouvelle version de l’outil web est prévue entraînant beaucoup d’évolutions en perspective pour cette année.

>>Le Recensement des Herbiers
En 2015, les régions Alsace et Bretagne se lancent dans le recensement de leurs herbiers auxquels vous aurez accès via CoEL

>> Sauvages de ma rue
Deviendra un jeu « sérieux » sur l’application Sauvages de ma rue – mobile… Adeptes de badges ? Préparez vous à en gagner plein !
Et au niveau local ?
– La déclinaison du programme Sauvages de ma rue en région Provence-Alpes-Côte d’Azur continuera à s’ancrer sur le territoire régional par la formation de relais Sauvages de PACA. L’année 2015 sera marquée par la passation de l’animation du programme aux acteurs du territoire régional et une journée de rencontre chercheurs, relais et citoyens en région PACA.
– Sauvages de ma rue se décline en Sauvages de ma Métro sur l’agglomération grenobloise, en collaboration avec l’Association Gentiana.

>>L’Observatoire Des Saisons
Plus que jamais l’année 2015 sera une année dynamique pour ce programme de Sciences Participative, puisque Paris sera l’hôte de la Conférence sur le Climat la COP21. Grâce à l’influence et aux bons conseils du nouveau parrain de l’Observatoire Jean Jouzel, nous accompagneront au mieux l’émergence de nouveaux relais de l’opération.

>>Smart’Flore
En 2015 nous nous associerons aux Jardins Botaniques de France et des Pays Francophone afin d’améliorer ce dispositif et de le proposer aux jardins botaniques de France mais aussi à ceux installés dans les pays Francophone d’Afrique tropicale.

>>Le MOOC de la botanique
Parallèlement au développement d’un portail pédagogique pour les curieux du monde végétal, un MOOC (Massive Open Online Courses) de la botanique sera élaboré en 2015. Vous aurez le plaisir de pouvoir participer à cet évènement botanique au printemps 2016 !

>>Les Services écosystémiques
Un projet de recherche a été démarré en septembre 2014 au sein de l’équipe Tela Botanica en collaboration avec la ville de Montpellier sur l’intégration de la notion de Service écosystémique dans la politique de planification urbaine. En 2015, le projet évolue avec l’avancement de la recherche.

Et les projets locaux ?

>> Flore d’Afrique tropicale
Pour cette nouvelle année nous souhaitons mettre en place en partenariat avec l’herbier de Ouagadougou des rencontres/formations au Burkina Faso.

>>L’espace Oxford : un lieu pour la science au cœur de la Mosson (Montpellier)
En partenariat avec l’association Eco-Sciences Mosson et en collaboration avec les habitants du quartier de Montpellier la Mosson, nous allons accompagner la création d’un espace d’échanges autour des sciences du végétal. Des travaux d’aménagements, en lien avec les jeunes du quartier, vont aboutir à l’implantation d’un jardin des plantes utiles de méditerranée. Un projet qui répond au besoin de démocratisation des sciences et permettra de créer des ponts entre les scientifiques et les citoyens.

>>Les observatoires Inventaire’Fac
A l’initiative de l’association étudiante le GNUM, ce projet piloté par le REFEED en partenariat avec Tela Botanica a pour objectif, l’émergence d’observatoires de la flore dans les Campus des Universités. Le projet démarre en 2015 par l’Université de Montpellier.

Voilà, la majorité des actions 2015 a été présenté ici en quelques lignes. Pour suivre de plus prés et de manière plus exhaustive les avancées des projets, programmes et actions, rendez-vous dans les actualités de Tela où nous vous tiendrons informés ! 🙂

Et n’oubliez pas, l’association déménage !

Situé depuis une dizaine d’année au cœur de l’institut de botanique de Montpellier, le bureau de l’association va dorénavant être dans un autre quartier, mais toujours à Montpellier, près de la gare.
Suite à la fusion des universités de Montpellier, l’Institut de botanique accueillera désormais certains services administratifs de la présidence des Universités, nous devons donc laisser nos locaux, de même que le CBNP (Conservatoire botanique national de Porquerolles). Mais l’herbier de Montpellier reste en place…
A partir du 3 février vous pourrez nous retrouver au 4 rue de Belfort, 34 000 Montpellier [[ Voir l’article du 22 janvier « Tela déménage ».

Quelques perturbations peuvent avoir lieu : le 2 février nous serons en plein déménagement et nous ne pourrons pas répondre à vos emails. De même nous faisons tout pour avoir une ligne téléphonique opérationnelle mais il faut s’attendre à des petits désagréments.

3 commentaires

  1. Bonjour,
    Les projets locaux de Tela me semblent interagir et proposer des thématiques très variées. Les internautes pourront puiser dans les bases de données collaboratives mises à disposition. En ce qui concerne notre projet « Tous les naturalistes de la terre, de la mer et des zones humides » nous nous sommes engagés à vos côtés sur les mêmes fondamentaux depuis quelques années. Cordialement.

  2. Bonjour,

    et tout d’abord merci pour ce point, que je viens de lire attentivement (avec un peu de retard). Il est toujours utile de savoir où passent nos dons!
    J’aurais juste une question : Vous parlez de créer FloraData mobile cette année, alors que vous nous l’avez déjà fait utiliser en 2013. Pouvez-vous nous dire ce qu’il y aura de nouveau?

    Merci

    1. Bonjour,

      Vous faites apparemment partie du petit nombre d’utilisateurs qui ont eu accès à la version de test de Flora Data Mobile, et nous sommes ravis de vous compter parmi eux.

      Bien que Flora Data Mobile fonctionne correctement dans le plupart des cas, il y a encore de nombreux aspects à améliorer concernant la compatibilité sur les différents appareils mobiles. Par ailleurs la technologie utilisée ayant évolué, il est nécessaire que nous mettions à jour l’infrastructure de l’application pour conserver une sécurité totale, une compatibilité avec les appareils Apple etc.

      Ainsi, c’est seulement cette année que la version stable de Flora Data Mobile sera prête à être diffusée au grand public, notamment par le biais de Google Play, Apple Store et Windows Store.

      Mathias pour l’équipe informatique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *