Jardins à visée thérapeutique

Terramie lance son concept en réseau de franchise.

Terramie lance son concept en réseau de franchise.
Fruit d’une passion commune entre 4 passionnés du jardin, Terramie, 1ère entreprise spécialisée en création et accompagnement de jardins à visée thérapeutique en France, se développe et propose aujourd’hui son concept en réseau de franchise. Alors que les ministères en charge de la santé et de l’écologie ont clairement annoncé, dans le dernier Plan Santé Environnement, leur volonté de « favoriser la nature en ville et créer des jardins thérapeutiques dans les établissements de soins », le jeune concept Terramie apparaît comme un réseau précurseur, répondant aux préoccupations environnementales du gouvernement. Des rendez-vous sont d’ors et déjà pris avec les deux ministères pour aborder ces sujets.

Les jardins thérapeutiques : apporter du bien être, accompagner autrement, grâce au jardin

Pour certains patients, ressentir des choses agréables est devenu chose rare. Outil d’accompagnement des personnes âgées ou en situation de handicap, un jardin de vie est élaboré autour des cinq sens pour devenir un véritable lieu de vie. Le patient, au cœur des engagements Terramie, va avoir un but dans sa journée, parfois même une responsabilité en plantant, semant ou récoltant une plante ou un légume. En sortant d’un lieu habituellement clos pour être en lien avec la nature, donc avec la vie, il va retrouver les loisirs qu’il avait avant, activant ainsi la réminiscence. Lieu d’apaisement et de bien-être, le jardin thérapeutique a des effets sur la qualité du sommeil et un réel impact sur la santé mentale et physique, répondant ainsi aux réflexions des pouvoirs publics quant à la surconsommation des médicaments.

Lieu de rencontre et de plaisir, le jardin facilite aussi les échanges et les moments de partage entre le patient et sa famille, et créée des liens intergénérationnels entre les personnes âgées d’une structure et les enfants de l’école d’à côté venus passer l’après midi au jardin.

Les soignants profitent également des bienfaits du jardin thérapeutique et de ses côtés apaisants. Il modifie la relation duelle et devient un moment de partage et de calme contribuant à enrayer les phénomènes de burn out et de turn over du personnel soignant.

——
Photo d’illustration : « Bassin de jardin 0001 » by Arnaud 25 – Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

11 commentaires

  1. Bravo pour cette belle initiative! Sans doute avez-vous là un bel avenir tant sont nécessaires aujourd’hui en tant de lieux ces espaces thérapeutiques en lien avec la nature. Une magnifique évolution de la Pépinière de Jean Pauchard que j’ai connu. Félicitations donc et bon vent!
    Cordialement.

    1. Vous avez raison, nous souhaitons professionnaliser cette offre, pour le plus grand nombre. Car nous croyons qu’il est possible d’exercer un métier qui a du sens, avec éthique.

    1. Merci beaucoup pour vos encouragements.Nous sommes heureux d’amener ce service complémentaire aux thérapies classiques.

  2. Je trouve l’idée très bonne et j’aimerais en savoir plus sur votre initiative et sur les lieux choisis.
    Je suis agricultrice PPAM dans le jura avec 3ha de terrain pour la cueillette sauvage et 1ha encore vierge pour de la culture ou des jardins pédagogiques
    Je peux mettre à disposition ce 1ha si cela vous intéresse et peut vous être utile
    Christine

    1. Merci beaucoup Christine pour votre généreuse proposition. Nous le notons. Dans l’état actuel des choses nous élaborons les jardins au sein d’établissements de soins, dans le souci de la sécurité des résidents. Merci encore

    2. Bonjour Christine,
      J’aimerais me spécialiser dans la culture de PPAM.
      Ou êtes vous installée dans le jura ?
      Si vous recherchez des volontaires, je serais ravie de vous aider. Flora
      (avez vous un site internet ou je pourrais trouver vos contacts ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *