Le botaniste est un homme heureux

A LIRE / "Le caractère de l'aspirant botaniste est presque toujours heureux ; on ne saurait, en effet, s'extasier à la vue d'une fleur des champs, ou sentir bondir son cœur à la rencontre d'une plante nouvelle pour son herbier, sans être bon, ouvert et confiant ; et avec un tel caractère on doit être l'ami de tous ceux qui suivent le même chemin, et le disciple respectueux et dévoué des hommes qui consacrent leur vie à agrandir le domaine de la science et à en faciliter les abords."

A LIRE / « Le caractère de l’aspirant botaniste est presque toujours heureux ; on ne saurait, en effet, s’extasier à la vue d’une fleur des champs, ou sentir bondir son cœur à la rencontre d’une plante nouvelle pour son herbier, sans être bon, ouvert et confiant ; et avec un tel caractère on doit être l’ami de tous ceux qui suivent le même chemin, et le disciple respectueux et dévoué des hommes qui consacrent leur vie à agrandir le domaine de la science et à en faciliter les abords. »

Retour sur un texte d’Ernest Germain de Saint-Pierre issu du Nouveau dictionnaire de botanique
[[ Nouveau dictionnaire de botanique, comprenant la description des familles naturelles, les propriétés médicales et les usages économiques des plantes, la morphologie et la biologie des végétaux (étude des organes et étude de la vie), 1870
.

———-
Image d’illustration : Designed by Freepik

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *