Menaces sur l’Olivier…

La Société des jardins méditerranéens publie sur son site Internet un article au sujet des menaces qui pèsent sur l'Olivier avec la bactérie Xylella fastidiosa. Cet article vient en contre point de celui [publié en février 2015 par Hervé LOT->6741]

La Société des jardins méditerranéens publie sur son site Internet un article au sujet des menaces qui pèsent sur l’Olivier avec la bactérie Xylella fastidiosa. Cet article vient en contre point de celui publié en février 2015 par Hervé LOT

Un nouveau fléau de l’olivier, Xylella fastidiosa (Xf dans le reste de cet article), a récemment été identifié en Italie dans la région des Pouilles mais il règne actuellement la plus grande confusion sur l’impact qu’il a effectivement provoqué. L’agence Bloomberg a présenté l’infestation comme la principale cause de la forte chute de la production d’huile en 2014 en Italie. Mais en réalité cette baisse a été causée par la mouche de l’olive qui est présente chez nous depuis aussi longtemps que l’on cultive l’olivier en Italie.

L’épidémie de Xylella fastidiosa est extrêmement sérieuse dans une perspective de long terme mais son impact immédiat sur la production d’huile pour l’ensemble de l’Italie est négligeable. Les milliers d’hectares d’oliviers infectés peuvent sembler beaucoup mais, dans le contexte des millions d’hectares plantés d’oliviers en Italie, ils ne sont pas significatifs. La maladie est extrêmement sérieuse dans le long terme parce qu’il n’existe pas actuellement de remède connu. Si elle se répandait dans toute l’Italie, ce serait un désastre.

L’épidémie a commencé dans les Pouilles qui sont la plus ancienne région du bassin méditerranéen pour la culture de l’olivier. L’UNESCO a inscrit les oliviers les plus anciens au patrimoine de l’humanité. Des oliviers pluri-centenaires ont été individuellement identifiés et classés dans l’ensemble du bassin méditerranéen. Des dizaines de milliers d’entre eux ont été identifiés en Grèce et dans d’autres pays méditerranéens mais les Pouilles à elles seules possèdent plus d’un million de ces arbres classés. La maladie est pour l’instant confinée à la péninsule de Salento, mais l’ensemble des Pouilles et le reste de l’Italie est sous la menace.

Xf est une maladie bactérienne qui se transmet d’arbre à arbre par des insectes suceurs de sève. Le principale vecteur de la maladie dans les Pouilles est le cercope des prés (Philaenus spumarius). Les arbres infectés meurent rapidement parce que le xylème qui conduit la sève se trouve bloqué; la maladie porte parfois le nom de syndrome de la mort rapide de l’olivier (OQDS en anglais). Les bactéries du groupe Xf, il en existe plusieurs sortes, sont susceptibles d’infecter un large éventail d’arbres fruitiers incluant la vigne, les agrumes, les arbres à fruits à noyau aussi bien que les oliviers. Xf ne s’est pas attaqué à ces végétaux en Italie. Toutefois la maladie s’est attaquée dans ce pays à d’autres espèces que les oliviers, en particulier les amandiers et les lauriers-roses. La grande surprise a été que des chênes ont été infectés…

Lire la suite sur le site de la Société des jardins méditerranéens

Voir l’article précédent publié par Hervé LOT sur le même sujet

L'olivier. Dessin de John Jefferis
L’olivier. Dessin de John Jefferis

L’olivier. Dessin de John Jefferis

Transmis par Jean Vaché

1 commentaire

Répondre à Dimitri Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *