Le jardin des dieux

LIVRE / Une histoire des plantes à travers la mythologie.

LIVRE / Une histoire des plantes à travers la mythologie.
Récits mythiques autour de 80 plantes, révélant le sens de leur étymologie et souvent leur utilisation ancestrale : le centaure Chiron sauvant ses héros grâce au bleuet, Aphrodite cachant son amant Adonis dans des feuilles de laitue, Minthé, la maîtresse d’Hadès, transformée par Perséphone en plante velue…
Les plantes et leurs noms nous cachent bien des histoires fabuleuses… Partez pour un voyage trépidant et fabuleux dans le jardin des dieux et des déesses de la mythologie grecque et romaine !
Le centaure Chiron, éducateur de nombreux héros, sauve ces derniers grâce au bleuet qui guérit de tout, ou presque. Aphrodite cache son amant Adonis dans les feuilles de laitue après leurs ébats amoureux, afin de le cacher de la vue de ses prétendant(e)s. Après avoir répandu les pires rumeurs sur Hadès, Minthé, son ancienne maîtresse, se voit transformée, par Perséphone, en plante velue, puis piétinée, embaumant les Enfers d’un parfum mentholé.
Plantes infernales, adultères divins, amours malheureuses, plantes monstrueuses, transformations… ces récits mythiques autour de 80 plantes nous révèlent le sens de leur étymologie et bien souvent leur utilisation ancestrale. De très belles illustrations accompagnent à merveille ces notices mythologiques.

Laure de Chantal, normalienne, agrégée de lettres anciennes, nous livre ces récits accompagnés de superbes illustrations.

Informations pratiques
Le jardin des dieux
Une histoire des plantes à travers la mythologie

Chantal, Laure de
Editions Flammarion, 04/11/2015
19.7×27.3×2.9 cm
ISBN : 978-2-7066-0079-1
Prix indicatif : 35 €

Pour se procurer l’ouvrage :
> Commander en ligne sur le site des éditions Flammarion

1 commentaire

  1. Je lirai ce livre avec attention. Mais je tique sur une affirmation : les mythologies « nous révèlent le sens de leur étymologie ». Les noms des plantes sont-ils empruntés aux noms des dieux, ou n’est-ce pas l’inverse ? Auquel cas il faudrait pluôt dire que les plantes nous révèlent des éléments de sens des mythologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *