Interview Sauvages de ma rue : Yann Muggianu, relais animateur grand public…

Chargé des animations et d'ateliers pédagogiques à l'Association E4, Yann Muggianu nous inspire avec sa motivation et son engagement en partageant avec nous son quotidien en tant que relais animateur Sauvages de ma rue !

Chargé des animations et d’ateliers pédagogiques à l’Association E4, Yann Muggianu nous inspire avec sa motivation et son engagement en partageant avec nous son quotidien en tant que relais animateur Sauvages de ma rue !

pas de alt pour cette image, soz

L’association E4 – Expertise Écologique, Éducation à l’Environnement

L’association E4 et ses membres se rassemblent autour de la valorisation de la biodiversité et de la préservation de celle-ci et de ses écosystèmes. Les objectifs de l’association E4 sont la valorisation et la préservation de l’environnement et de la biodiversité par l’expertise écologique, la sensibilisation, l’éducation, la recherche et l’aide à la gestion. Pour plus d’informations sur l’association, accédez au site de E4 .
pas de alt pour cette image, soz

Le travail sur la biodiversité en pleine nature introduit la biodiversité urbaine…

« Un des trois axes de notre association c’est la valorisation de la biodiversité. Donc, quand Audrey Tocco, responsable du projet Sauvages de ma rue pour Tela Botanica, nous a proposé d’intégrer ce programme c’était une évidence pour nous. Nous travaillions déjà sur la biodiversité naturelle alors nous nous sommes dit : pourquoi pas travailler sur la biodiversité urbaine ? Ensuite nous avons intégré petit à petit le programme Sauvages de ma rue grâce à Tela Botanica et aujourd’hui c’est vraiment un programme qui nous tient à cœur ! »

Un intérêt social allié à un intérêt scientifique !

Yann Muggianu, animé par la volonté d’impulser une dynamique sur la biodiversité en ville, propose des animations Sauvages de ma rue au grand public en région Provence-Alpes-Côte d’Azur :

«Avec les animations Sauvages de ma rue, l’idée est de rencontrer différentes personnes qui n’ont pas forcément l’habitude de se rencontrer. On essaie toujours de sensibiliser le plus largement possible. Notre objectif est de valoriser la végétation spontanée et aussi de créer un lien social

Ecballium elaterium (L.) A.Rich. (bdtfx) par Yann MUGGIANU- Licence CC by SA (Tela Botanica)
Ecballium elaterium (L.) A.Rich. (bdtfx) par Yann MUGGIANU- Licence CC by SA (Tela Botanica)

Au-delà des objectifs scientifiques, le programme de sciences participatives Sauvages de ma rue est un véritable outil d’éducation à l’environnement.

« Les participants du programme viennent vers nous avec l’intention de découvrir la nature, après ils se rendent compte que le programme aborde beaucoup plus que la thématique « biodiversité ». Je pense surtout que Sauvages de ma rue a un intérêt social allié à un intérêt scientifique. C’est évident qu’il y a un changement de mentalité au cours de nos animations. » – Comme Yann nous le montre, le rôle des relais animateur consiste aussi à faire émerger un changement de regard sur la flore spontanée et à susciter la prise de parole des participants du programme.

Les + du programme : visibilité, réseau, partenariat

« Le programme a apporté une grande visibilité à l’échelle régionale pour notre association, puisqu’il nous a permis de travailler sur d’autres départements que le Bouches-du-Rhône et de rencontrer d’autres partenaires. »

« Le volet scientifique du programme a renforcé notre partenariat avec le Laboratoire Population Environnement et Développement (LPED) et cela nous a permis de rencontrer des chercheurs et de discuter sur la possibilité de faire des projets ensemble. » – le LPED est le laboratoire responsable de l’analyse des données récoltées dans le cadre du programme Sauvages de ma rue en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

pas de alt pour cette image, sozLe rôle des relais animateur auprès du grand public est de garantir la bonne compréhension de la méthodologie du programme, faciliter sa mise en œuvre et montrer aux participants que l’exercice de citoyenneté permet de manière concrète de développer leurs capacités à agir pour la biodiversité.

Sauvages de PACA : un réseau régional d’acteurs

Déclinaison Sauvages de PACA
Depuis 2013, Tela Botanica implante le programme Sauvages de ma rue en région Provence-Alpes-Côte d’Azur : Sauvages de PACA. Un projet qui vise à adapter des outils numériques et pédagogiques, à créer un large réseau de relais et à mettre en place une analyse des données citoyennes à l’échelle régionale.

Structuration régionale
Le CPIE Côte Provençale ainsi que l’association E4 ont été sélectionnés par Tela Botanica et la Région PACA (Comité de pilotage) pour reprendre l’animation régionale du programme dès 2016.
Le Laboratoire Population Environnement et Développement (LPED) d’Aix-Marseille Université est référent scientifique du programme afin d’assurer l’analyse régionale des données envoyés par les contributeurs.
pas de alt pour cette image, soz

Devenir relais en région PACA
Le CPIE Côte Provençale et l’association E4 organisent régulièrement des formations de relais Sauvages de ma rue en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Retrouvez les dernières formations de relais qui ont eu lieu à Carpentras et Grasse cette année et les prochaines sur l’agenda du programme.

–> Un peu de lecture : le bilan de l’action Sauvages de PACA 2015

Contact : sauvages_paca@tela-botanica.org

Sauvages de PACA est un projet piloté par Tela Botanica et la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur qui le finance. Sauvages de PACA est animé par le CPIE Côte Provençale et l’association E4. Il est une déclinaison du programme Sauvages de ma rue.
Sauvages de ma rue est un observatoire de la flore urbaine co-fondé par Tela Botanica et le Muséum national d’Histoire naturelle. Sauvages de ma rue fait partie du programme de sciences participatives du MNHN, Vigie-Nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *