La Lettr’Endémia n°12

voici quelques éléments diffusés dans la lettre d’information sur l’actualité de la faune et de la flore de Nouvelle-Calédonie éditée par l’association ENDEMIA

Cette lettre est accessible en totalité avec de nombreux liens sur le site d’Endémia à cette adresse.

Le coin de la biblio
Quelques articles publiés récemment sur la flore :
– Une nouvelle espèce d’Araucaria dans le Grand-Sud (Mill & Al) : Fiche Endemia Araucaria goroensis
– Un bilan sur les genres endémiques de Nouvelle-Calédonie (Pillon & Al, 2017)
– Le genre Diplodium (Orchidaceae) avec la description de nouvelles espèces (Clements & Al) dans le journal Australian Orchid Review
– Etude sur la génétique des populations de 2 espèces de Scaevola et implication pour la conservation (Wulff & Al)

Champignons et parasites
– Une nouvelle espèce de champignon de la résine d’Araucaria humboldtensis (Rikkinen & Al)
– Un parasite sur le Parasitaxus (Seyfullah & Al)

Sur les oiseaux
– Phylogénie et biogéographie des pigeons impériaux (famille du Notou) du Pacifique (Cibois & Al)
Etude sur la concentration de métaux lourds dans les cagous (Theuerkauf)
– Une nouvelle espèce de papillon nocturne :
Nouveau sphingidae du genre Gnathothlibus (Haxaire & Salesne) dans le journal The European Entomologist, Vol. 8, No. 4

Milieu marin
Nouvelles espèces du genre Otitoma (limaces de mer) du Pacifique ouest (Morassi & Al)

La flore menacée du Grand-Nouméa

Une dizaine d’espèces d’arbres et d’arbustes endémiques du Grand-Nouméa sont considérés en danger critique d’extinction par l’UICN. Par exemple, Tinadendron noumeanum est confiné aux lambeaux de forêt sèche de la baie de Tina et menacé par les défrichements causés par l’urbanisation, par les feux et la conversion de la forêt en zone de mise en culture. Il est urgent que les nouméen(ne)s prennent conscience du patrimoine naturel terrestre qui les entoure et que des mesures de sauvegarde soient mises en place avant qu’il ne soit trop tard.

Les coraux champignons (Fungiidae)

Un petit groupe de bénévoles se met en place avec l’accompagnement de l’IRD pour enrichir les fiches Endemia des coraux champignons (aussi connus sous le nom de coraux solitaires). Il existe une 40aine d’espèces dans le lagon et même une espèce qui est jugée en danger critique d’extinction par l’UICN. Cette espèce (Cantharellus noumeae) semble affectionner les fonds de baie sédimenteux et n’est pas encore illustrée sur Endemia. Plongeurs-photographes, à vous !

Liste rouge de la flore menacée de NC : synthèse février 2017

L’équipe Endemia a profité du début d’année 2017 pour établir une synthèse en 4 pages des travaux menés par le groupe RLA sur la Liste rouge de la flore menacée de Nouvelle-Calédonie.

A ce jour, le risque d’extinction de 833 espèces (sur les 3400 connues) a été évalué et il apparaît déjà que 41% d’entre elles sont menacées. Rappelons que la Nouvelle-Calédonie est reconnue comme un hotspot de biodiversité en raison de la diversité de sa flore et de sa vulnérabilité, les espèces endémiques de Nouvelle-Calédonie représentant près de 1% de la flore mondiale.

La plaquette de synthèse récapitule quelques éléments issus des évaluations Liste rouge : proportion d’espèces menacées, habitats naturels dans lesquels on les retrouve, principales menaces, distribution, mesures de conservation recensées…

Le résultat des évaluations Liste rouge sera diffusé sur Endemia au fur et à mesure de la publication sur le site de l’UICN.

Symposium : State of the World’s Plants Symposium

Les jardins botaniques royaux de Kew au Royaume-Uni organisent un symposium sur le bilan annuel (pour la seconde année consécutive) sur l’état des plantes à travers le monde.
Une synthèse des travaux de la Liste rouge de la flore menacée de Nouvelle-Calédonie y sera présentée par un poster et une présentation orale rapide par Pete Lowry.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *