Balade magnifique au Jardin du Lautaret, trésor de la botanique alpine !

La revue électronique Reporterre du 22 juillet nous gratifie d’un très bel article sur le Jardin alpin du Lautaret. Ce reportage s’inscrit dans la série « La balade du naturaliste » du journal.

Le Jardin alpin du Lautaret (Hautes-Alpes) est un jardin botanique unique. Perché à 2.100 m d’altitude, le jardin accueille près de deux mille plantes alpines du monde entier et un tiers de la flore française.

Le Pavot de l'himalaya (Meconopsis betonicifolia)
Le Pavot de l’himalaya (Meconopsis betonicifolia)

Le Lautaret est un endroit très riche. On y dénombre près de 1.500 espèces végétales, soit pas loin d’un tiers de la flore française. Cette richesse est lièe aux variations climatiques et géologiques et aux différences d’altitude et de pentes du pied du col aux sommets environnants qui créent un gradient pour différents étages d’espèces. L’action humaine y est aussi pour quelque chose. L’étage alpin, c’est-à-dire l’écosystème au-delà de la limite naturelle de la forêt, est habituellement à 2.300 m dans les Alpes. Ici, il est à 2.100 m. À cette altitude, celle de l’étage subalpin, on devrait trouver une forêt de mélèzes. Or, les besoins en bois des habitants et le pastoralisme ont fait ces prairies.

Quant au jardin, il présente plus de 2.000 espèces alpines du monde entier.

Mais il faut distinguer « alpin » et « alpien ». L’étage alpin peut être à une altitude différente selon les régions du monde. Par exemple, en Sibérie, il est beaucoup plus bas à cause du climat. Tandis que le terme alpien désigne les plantes qui vivent dans les Alpes, peu importe l’étage.

Lire la suite de cet article dans la revue Reporterre

Daniel MATHIEU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *