Cherchez les Gentianes hôtes de l’Azuré !

Saviez-vous que certains papillons Azurés ont des liens intimes avec les Gentianes ? La survie de ces fragiles papillons dépend notamment de la présence de la Gentiane des marais et de la Gentiane croisette. Nous vous proposons de participer à une enquête pour tenter de mieux connaître leur répartition !

Saviez-vous que certains papillons Azurés ont des liens intimes avec les Gentianes ? La survie de ces fragiles papillons dépend notamment de la présence de la Gentiane des marais et de la Gentiane croisette. Nous vous proposons de participer à une enquête pour tenter de mieux connaître leur répartition !

Comment reconnaître les Gentianes ?

G.pneumonanthe par Gerard SOMMIER
G.pneumonanthe par Gerard SOMMIER

Gentiane des marais (Gentiana pneumonanthe L.)

Comment la reconnaître ? C’est une plante vivace aux feuilles à une nervure centrale, présente dans les landes et pâturages marécageux, dont la floraison intervient généralement de juillet à octobre. (Voir la description complète dans la fiche eFlore Gentiane des marais ).
L’Azuré des mouillères (Maculinea alcon alcon) est un papillon qui se développe sur les Gentianes dont principalement la pneumonanthe. En effet, il pond ses oeufs sur les inflorescences de ces espèces.

Gentiane croisette (Gentiana cruciata L.)

G. cruciata par Mathieu MENAND
G. cruciata par Mathieu MENAND

Comment la reconnaître? C’est une plante vivace aux feuilles à 3 à 5 nervures, présente dans les bois et pâturages calcaires, et dont la floraison intervient généralement de juin à septembre. (Voir la description complète dans la fiche eFlore Gentiane croisette )
L’Azuré de la croisette (Maculinea alcon rebeli) se développe sur les Gentianes dont principalement la croisette. En effet, il pond également ses oeufs sur les inflorescences de ces espèces.

Pourquoi une enquête sur les Gentianes ?

G.pneumonanthe par Pascal PEYRACHE
G.pneumonanthe par Pascal PEYRACHE

Ces espèces sont les plantes hôtes de deux papillons au cycle de vie très complexe, qui nécessite en plus l’intervention de certaines fourmis. Il est donc primordial de mieux connaître et de protéger les espèces de Gentiane afin de sauvegarder ces papillons . En recensant la présence des deux espèces G. pneumonanthe et G. cruciata, et en prenant en photo les fleurs où les oeufs sont généralement pondus, il est possible de détecter la présence des pontes et ainsi mieux connaître la répartition et participer à l’estimation de l’état des populations de ces papillons rares et menacés !

C’est dans ce contexte que l’année prochaine nous souhaitons lancer une mission flore sur la thématique “prairie humides” afin de sensibiliser à la richesse de ces milieux et de participer au recensement de la biodiversité qu’ils abritent.

G. cruciata L. par Alexis RONDEAU - CC by SA
G. cruciata L. par Alexis RONDEAU – CC by SA

Comment participer ?

1 / en recensant la Gentiane des marais (Gentiana pneumonanthe L.)

Vous l’avez vue ? Il vous suffit de saisir votre observation avec une photo via cette interface de saisie.

Retrouvez toutes vos données sur la carte des observations de la Gentiane des marais.


2 / en partant aussi à le recherche de la Gentiane croisette (Gentiana cruciata L.)

Vous l’avez vue ? Il vous suffit de saisir votre observation avec une photo via l’interface de saisie.
Retrouvez toutes vos données sur la carte des observations de la Gentiane croisette.


3 / en repérant les oeufs

pas de alt pour cette image, sozSur la galerie PictoFlora de la Gentiane croisette (Gentiana cruciata L.) ou de la Gentiane des marais (Gentiana pneumonanthe L.). Vous pouvez également essayer avec les photos de la Gentiane jaune et de la Gentiane des champs.
Dites-nous si vous pensez voir des œufs de papillon Azuré, en votant grâce au système d’étoiles en choisissant le protocole “Enquête gentiane-azuré” :
– 5 étoiles : Vous voyez des œufs, il n’y aucun doute
– 3 étoiles : Vous avez un doute, ou l’image est trop floue pour décider
– 1 étoile : Vous êtes sûr qu’il n’y pas d’œuf visible sur la photo

Pour voter, passez la souris sur « Votez », choisissez le nombre d’étoiles et n’oubliez pas de valider avec le V vert.

NB : Il est très important de noter toutes les photos, mêmes celles où vous ne voyez pas d’œuf, car cela permettra de s’assurer que la photo a été traitée. Il est aussi très utile que chacune des photos soit évaluée plusieurs fois, car tout le monde peut se tromper. Nous utiliserons donc la moyenne des votes pour dresser la carte de répartition probable du papillon.

Vous pouvez retrouver la page du projet “Enquête Gentiane-Azuré” ici.
pas de alt pour cette image, soz

Pour toute question n’hésitez pas à contacter :

– Mathieu de Flores (Opie) : mathieu.deflores@insectes.org

– Elodie Masseguin (Tela Botanica) : elodie@tela-botanica.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *