La Flore Messicoles en Indre-et-Loire

Depuis deux ans, la SEPANT met à l'honneur les plantes messicoles.

Depuis deux ans, la SEPANT met à l’honneur les plantes messicoles.
Ces fleurs des moissons comme le coquelicot ou le bleuet participent à la biodiversité de nos campagnes et sont en voie de disparition, suite au changement des pratiques agricoles aux cours des dernières décennies.

Ces espèces liées aux habitats perturbés sont inféodées aux cultures céréalières. Les interactions entre les cultures et les plantes messicoles sont complexes et encore bien mystérieuses. Pourtant ces espèces jouent un rôle important de l’écosystème agricole notamment comme ressource alimentaire pour de nombreux pollinisateurs.
Cependant suite à l’évolution des pratiques agricoles, les plantes messicoles disparaissent et deviennent rares. Déjà, 12 espèces sont considérées comme disparues, sur les 122 présentes en région Centre Val de Loire C’est autant de relations et de secrets encore cachés qui sont ainsi menacés.

Notre association s’implique dans la conservation des plantes messicoles en Indre-et-Loire en collaboration avec le Conservatoire des plantes messicoles tenu par Dominique Tessier (et initié par la Société Botanique Ligérienne) à travers des actions de réimplantation de cette flore exceptionnelle et de sensibilisation des habitants.
Afin de faire découvrir au plus grand nombre ces espèces, la SEPANT et le Conservatoire des plantes messicoles organisent des stands, des animations et des visites au sein du conservatoire.

Découvrir la SEPANT : www.sepant.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *