Conservation ex situ de Pinus nigra Arnold dans les différents parcs nationaux en Algérie

Une initiative pour la sauvegarde du pin noir en Algérie.

Une initiative pour la sauvegarde du pin noir en Algérie.

Le pin noir est une espèce endémique en Algérie, il est situé uniquement dans le massif du Djurdjura au niveau de la forêt de Tigounatine qui dépend du secteur de Tikjda qui lui même fait partie du Parc national du même nom. Toutefois il n’est pas impossible de le rencontrer à l’état naturel dans d’autres petites stations et en petit nombre ou même sous forme de petites expérimentions datant des années 1930, dont le semence provient du peuplement originel, notamment à Tala Rana ou dans le Parc National de Chréa dans l’Atlas Blidéen.

Selon différents auteurs, le nombre de sujets dans les différents sites ne dépasserait pas le millier. En Algérie et depuis un certain nombre d’année, nous pouvons percevoir les effets du changement climatique notamment sur l’irrégularité de la répartition et de la quantité de la pluviométrie annuelle et sur les températures extrêmes maximales qui sont de plus en plus hautes. Les conséquences de la conjugaison de ces deux paramètres induisent à la végétation des conditions environnementales sévères auxquels viennent s’ajouter les incendies très fréquents en été et même au delà. Bien que la population de Pin noir du Djurdjura bénéficie du statut de réserve intégrale et bénéficie de la protection de l’administration du Parc National du Djurdjura, celle-ci pourrait à tout moment disparaître, elle est donc très vulnérable vis a vis des incendies qui touche chaque année le parc national du Djurdjura ou la population riveraine est très importante et ou les intérêts des uns et des autres ne sont pas toujours convergents.

C’est donc, dans un objectif de pouvoir sauvegarder l’espèce dans notre pays que l’Institut national de recherche forestière -station d’Azazga- en collaboration avec dans un premier temps le Parc national du djurdjura avons entrepris de créer des populations stables de pin noir dans le Parc National du Djurdjura et dans les autres parcs nationaux.

Depuis donc 2012, différentes petites populations ont vues le jour notamment dans le Parc National du Djurdjura ou les plants ont atteint des hauteurs moyennes de plus de 70 cm et que certains sujets ont même atteints plus de 150 cm.

Pin noir planté en 2014 à Tala-rana
Pin noir planté en 2014 à Tala-rana

Djema Arezki, Guettas Ali, Boudedja Salem, station INRF d’Azazga – Algérie
djema2001@yahoo.fr

——
Image d’illustration de l’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *