Le Journal de Botanique n° 80

REVUE / Le numéro de décembre 2017 est disponible.

REVUE / Le numéro de décembre 2017 est disponible.
Table des matières
Actualités du trimestre. p. 3.

– Agnès Artiges. Vie de la Société – Compte‑rendu de la séance du 22 septembre 2017. p. 5.

– Philippe Thiébault. Conférence : Le monde des plantules. Un domaine peu étudié. p. 6

– Christophe Girod. Focus sur les lentilles d’eau. p. 7-10.

– Vincent Hugonnot, Béatrice Ducout, Frédéric Cazaban, Thierry Vergne, Pierre Becheler et Enora Becheler. Les bryophytes de la tourbière de Passeben (Saint Laurent de Gosse, Landes) – enjeux conservatoires. p. 11-32.

– Guilhan Paradis et Carole Piazza. Extension en Corse, en 2017, de l’espèce invasive Asparagus asparagoides (L.) Druce entre 2002 et 2017. p. 33-44.

– Helene Chruslinski et Jean‑Michel Lecron. Découverte de Seligeria carniolica (Breidl. & Beck) Nyholm dans le nord‑ouest de la France (département du Pas‑de‑Calais). p. 45-48.

– Jean Bigotte, Olivier Leblanc et André Blasco. Suivi des populations de fougères dans les puits du domaine de Cossure, en Crau (Saint‑Martin de Crau, Bouches‑du‑Rhône, France). p. 49-56.

– Philippe Thiébault, Anne‑Marie Mollet et Jean‑Paul Giazzi, en collaboration avec le Conservatoire d’Espaces Naturels Lorraine et Floraine. Contribution a la connaissance de la flore de Lorraine – Compte‑rendu de la 150ème session extraordinaire de la Société botanique de France en Lorraine du 19 au 24 mai 2014. p. 57-86.

Actualités – Parutions récentes. p. 87.

Résumés et abstracts

Vincent Hugonnot, Béatrice Ducout, Frédéric Cazaban, Thierry Vergne, Pierre Becheler et Enora Becheler. Les bryophytes de la tourbière de Passeben (Saint Laurent de Gosse, Landes) – enjeux conservatoires. p. 11-32.
Résumé. La tourbière de Passeben (Saint Laurent de Gosse, Landes) a fait l’objet d’un inventaire bryologique. Un total de 72 mousses (parmi lesquelles 11 espèces de sphaignes) et 23 hépatiques ont pu être observées. Bryum tenuisetum Limpr., Ephemerum spinulosum Bruch & Schimp. ex Schimp., Fuscocephaloziopsis macrostachya var. macrostachya (Kaal.) Váňa & L.Söderstr., Micromitrium tenerum (Bruch & Schimp.) Crosby, Pallavicinia lyellii (Hook.) Carruth., Riccia huebeneriana Lindenb. et Sphagnum molle Sull. figurent parmi les espèces les plus remarquables. La tourbière de Passeben est l’une des plus riches du département des Landes en espèces du genre Sphagnum, au même niveau que la tourbière du Plata. Toutefois, les sphaignes montrent une répartition limitée dans l’espace à Passeben et ne couvrent que de faibles surfaces : moins de 6 % de la surface totale du site ENS sont occupés par les sphaignes. Le comportement écologique de chacune d’entre elles est détaillé. Sphagnum papillosum est pratiquement la seule espèce a couvrir des surfaces significatives. La végétation sphagnologique reflète de manière remarquable les orientations dynamiques imprimées par les perturbations anthropiques. Le bombement topographique apparaît faiblement terrigène en accord avec les faibles populations de sphaignes qui s’y développent. Les secteurs exploités au Sud‑Est du site montrent des recouvrements de sphaignes plus conséquents, avec des séquences topographiques marquées, et sont aujourd’hui le siège d’une turfigénese soutenue. La nette différenciation dynamique entre les secteurs exploités dans les années 1950 et le bombement central relevé probablement d’une origine plurifactorielle. Les capacités de régénération de la tourbière apparaissent encore remarquables et des mesures visant le redémarrage de dynamiques régressives pourraient être mises en œuvre dans le but de redynamiser le système turfigène. Les possibilités de sauvegarde des cortèges et des espèces les plus notables sont discutées.

Abstract. The peat bog of Passeben (Saint Laurent de Gosse, Landes) was the subject of a bryological survey. A total of 72 mosses (out of which 11 Sphagnum) and 23 liverworts were observed. Bryum tenuisetum Limpr., Ephemerum spinulosum Bruch & Schimp. ex Schimp., Fuscocephaloziopsis macrostachya var. macrostachya (Kaal.) Váňa & L.Söderstr., Micromitrium tenerum (Bruch & Schimp.) Crosby, Pallavicinia lyellii (Hook.) Carruth., Riccia huebeneriana Lindenb. and Sphagnum molle Sull. appear among the most remarkable species. The peat bog of Passeben is one of the richest in Landes as far as Sphagnum are concerned, at the same level as Plata site. However, Sphagna are spatially limited in their extent and cover only low surfaces. Less than 6 % of the total surface of the site is occupied by Sphagna, the ecological behavior of which was detailed. Sphagnum papillosum is practically the only species which occupy significant surfaces. The Sphagnum vegetation reflects in a remarkable way the dynamic orientations printed by the anthropological disturbances. The topographic convexity seems only weakly peat‑forming in agreement with the small populations of sphagnums which develop there. Previously mined habitats in the Southeast of the site show more consequent coverings of Sphagna, with marked topographic sequences, and show a steady peat accumulation today. The clear dynamic differentiation between mined sectors in the 1950s and the central convexity is probably multifactorial.The capacities of regeneration of the peat bog seem still remarkable and measures aiming at the restart of regressive dynamics should be implemented with the aim of revitalizing the system. The possibilities of conservation of the most notable species are discussed.
Key-words : peat bog, Passeben (Landes), bryophical survey

Guilhan Paradis et Carole Piazza. Extension en Corse, en 2017, de l’espèce invasive Asparagus asparagoides (L.) Druce entre 2002 et 2017. p. 33-44.
Résumé. Cet article présente les résultats de nos observations en 2017 sur la répartition en Corse de l’espèce invasive Asparagus asparagoides (Asparagaceae). La plante est très abondante à L’Île Rousse et environs, Tiuccia, Ajaccio, Propriano et en un point de la côte orientale. Par rapport aux cartographies antérieures de 2002 et 2003, on constate une importante expansion de l’espèce, surtout à Ajaccio.

Abstract. Distribution in Corsica, in 2017, of the invasive species Asparagus asparagoides (L.) Druce. This article presents the results of our observations in 2017 on the distribution in Corsica of the invasive species Asparagus asparagoides (Asparagaceae). The plant is very abundant in L’Île Rousse and surroundings, Tiuccia, Ajaccio, Propriano and in a point of the eastern coast. Compared to the previous maps of 2002 and 2003, there is a significant expansion of the species, especially in Ajaccio.
Key-words : Asparagus asparagoides, Corsica, floristic cartography, invasive species

Hélène Chruslinski et Jean‑Michel Lecron. Découverte de Seligeria carniolica (Breidl. & Beck) Nyholm dans le nord‑ouest de la France (département du Pas‑de‑Calais). p. 45-48.
Résumé. Une nouvelle localité française de Seligeria carniolica (Bryophyta, Seligeriaceae) est mentionnée dans le massif forestier de Desvres, dans la région Hauts‑de‑France (Pas‑de‑Calais). Une description écologique de la nouvelle station est donnée. Cette nouvelle localité établit un pont entre les populations disjointes du Royaume‑Uni et de Scandinavie et celles de l’arc alpin. C’est une espèce rare et menacée et ce, à l’échelle internationale.

Abstract. A new French locality of Seligeria carniolica (Bryophyta, Seligeriaceae) is mentioned in the forest of Desvres, in the Hauts-de-France region (Pas-de-Calais). An ecological description of the new place is provided. This discovery bridges the disjunct localities in the United Kingdom and Scandinavia with those of the Alps. It’s a rare and threatened species at the international level.
Key-words : Bryophyta, Seligeriaceae, Forest of Desvres, distribution, threatened species

Jean Bigotte, Olivier Leblanc et André Blasco. Suivi des populations de fougères dans les puits du domaine de Cossure, en Crau (Saint‑Martin de Crau, Bouches‑du‑Rhône, France). p. 49-56.
Résumé. La plaine de la Crau (Bouches-du-Rhône) est une zone semi-désertique où se développe une végétation xérophile, adaptée à des conditions de sècheresse intenses en été. C’est donc dans un contexte plutôt paradoxal qu’une étude sur les ptéridophytes a été conduite. L’étude se réfère aux prospections menées en 2008 sur l’ensemble des puits de la Crau pour établir une comparaison avec les populations observées en 2014‑2015. Chaque puits a été inspecté et géolocalisé, et sa végétation identifiée et quantifiée. Les deux inventaires ont été menés dans les puits anciennement utilisés pour l’irrigation de vergers ; l’intérêt de cette comparaison est de connaître, dans le temps, les effets de l’arrêt de certaines pratiques agricoles sur les ptéridophytes.

Abstract. The plain of La Crau (Bouches‑du‑Rhone) is a semi‑arid steppe that hosts xerophilous vegetation that can tolerate dry conditions in summer. Therefore, it is in this paradoxical context that the study on Pteridophytes was conducted. The study is based on former prospections conducted in 2008 on the wells of Crau in order to establish a comparison with populations observed in 2014‑2015. Each well was inspected, georeferenced, and its vegetation was identified and quantified. The two inventories were conducted in wells formerly used for orchard irrigation; the aim of the comparison is to find out the effects of the cessation of agricultural practices on the development of Pteridophytes, over time over the years.
Key-words : Ferns, Crau area, Bouches-du-Rhône

Pour se procurer la revue
Abonnement annuel :
100 € avec la cotisation annuelle SBF et l’accès à Botany Letters (anciennement Acta Botanica Gallica) en ligne
70 € (non membres de la SBF)
180 € (institutions)
Vente au numéro :
25 € (Institutions 45 €)
Gestion des abonnements et vente au numéro : Mme Huguette Santos-Ricard, Trésorière de la S.B.F.
Maison Baa, 65120 Betpouey

Société botanique de France
Président de la SBF : Marc-André SELOSSE
Professeur au Muséum national d’Histoire naturelle, Département Systématique et Evolution
CP 50, 45 rue Buffon,, 75005 Paris, France
Secrétaire général : Agnès ARTIGUES
E-mail : sbfsecretariat@yahoo.fr
Site internet de la Société botanique de France

2 commentaires

    1. Bonjour Monsieur Chicouène, voudriez-vous bien de temps en temps faire un tour sur le groupe fb ‘Botanique et Flore de France’ svp 🙂 Merci bcp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *