Premiers jours du printemps, premières messicoles !

Le Printemps est officiellement arrivé ! Profitons alors de cette belle saison pour partir à la recherche de nos chères belles des moissons.

Le Printemps est officiellement arrivé ! Profitons alors de cette belle saison pour partir à la recherche de nos chères belles des moissons.

Il y a une semaine nous vous parlions des messicoles au travers de l’article rédigé par Mathis Lecoq.

Ce jeudi nous vous proposons de vous munir de votre guide des messicoles, de votre fiche terrain, d’un crayon à papier et d’un appareil photo pour partir à la recherche des tulipes sauvages ! Petite difficulté, ce taxon selon le PNA en faveur des messicoles, est plus difficile à trouver car il est en “situation précaire”. Mais ne vous découragez pas et partez tels de vrais explorateurs !

Tulipa clusiana par Mathieu MENAND - cc by sa Tela Botanica
Tulipa clusiana par Mathieu MENAND – cc by sa Tela Botanica

Ce sont des vivaces de 20 à 60 cm de haut présentant un bulbe. Elles portent de longues feuilles (2 à 5 en générales), de forme lancéolée à oblongue, atteignant plus ou moins la hauteur de la fleur. Chaque plante porte en général une fleur unique. Les fleurs sont grandes, en forme de cloches (ou pyramidale), orientées vers le ciel. Elles sont composées de 6 tépales disposés en deux cercles de trois. Les couleurs les plus communes pour les fleurs sont le jaune, le rouge et le blanc. Les fruits sont des capsules avec trois loges contenant de nombreuses graines.

Au cours de votre recherche de tulipes, vous rencontrerez peut-être le Peigne de Vénus !

Scandix pecten veneris L. par Andrine Faure - cc by sa et fruits de Scandix pecten-veneris L. par Liliane ROUBAUDI - cc by sa Tela Botanica
Scandix pecten veneris L. par Andrine Faure – cc by sa et fruits de Scandix pecten-veneris L. par Liliane ROUBAUDI – cc by sa Tela Botanica

Cette petite plante annuelle mesure jusqu’à 40 cm de haut. Ses tiges dressées sont striées, elles portent des feuilles deux à trois fois découpées en lobes linéaires se terminant par un mucron. Les fleurs sont rassemblées en ombelles simples. Les pétales sont blancs et de tailles différentes (les pétales sur le pourtour de l’ombelle sont plus grands). Les fruits sont des akènes allongés surmontés d’un très long bec (6 cm). Ils sont dressés comme les dents d’un peigne (ce qui vaut à cette plante le nom de peigne de Vénus).

Où peut-on observer ces deux espèces ?

Les tulipes se situent dans les cultures sans labours profonds (maintien des bulbes). Les vignobles étaient autrefois des lieux où les tulipes se retrouvaient en grand nombre. On peut trouver des tulipes sur presque l’ensemble du territoire français.
Le Peigne de Vénus se retrouve dans des cultures, préférant les sols secs et basiques (ex : calcaires). On la retrouve dans toute la France.

Comment partir à leur recherche ?

En téléchargeant et utilisant le guide des messicoles (version imprimable ici), la fiche terrain et un appareil pour prendre des photographies.

Vos observations sont terminées ?

Il ne vous reste plus qu’à partager vos trouvailles avec le reste de la communauté au travers de l’outil de saisie de l’Observatoire, que vous pouvez retrouver ici.

Pour plus d’informations sur ces autres belles des moissons rendez-vous sur la page de l’Observatoire des Messicoles. Vous trouverez aussi les outils utiles pour vos observations. Page projet ODM

Bonne recherche à tous !

 L’Observatoire Des Messicoles, développé par Tela Botanica en partenariat avec le Conservatoire Botanique National des Pyrénées et de Midi Pyrénées et Montpellier SupAgro. Il s’intègre au Plan National d’Action en faveur des plantes messicoles du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie. 

Article rédigé par Célia Ahier pour l’Observatoire Des Messicoles

Bibliographie : histoires sur l’étymologie du nom des espèces tirées du livre de François Couplan, les plantes et leurs noms : histoires insolites.

2 commentaires

    1. Bonjour,

      Je vous remercie pour votre commentaire et pour votre retour positif concernant le guide des messicoles.

      Je vous souhaite une bonne journée et de bonnes recherches !

      Célia Ahier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *