Quels noms français pour les Boraginacées de France métropolitaine ?

Grémil officinale ou Herbe aux perles ?

Grémil officinale ou Herbe aux perles ?
Myosotis de Corse ou Myosotis des crêtes ? Sonnelle de Scouler ou Plagiobothrys de Scouler ? Etc. Autant de noms qui méritent d’être mis dans la balance afin de définir les noms français normalisés, c’est-à-dire ceux qui semblent le mieux à même de satisfaire à la fois les débutants et les botanistes expérimentés, en respect des traditions, mais aussi des dernières découvertes scientifiques.

Contrairement aux autres documents dédiés uniquement aux genres déjà produit ces derniers mois, celui-ci s’étend jusqu’à l’espèce et la sous-espèce, selon les principes du « Guide pour l’établissement d’une nomenclature française normalisée des plantes vasculaires de France métropolitaine », version 3.0. Ce guide donnant plus de souplesse au choix des noms français pour les sous-espèces (pouvant être des binômes ou des trinômes), est en attente de validation avant publication (Mathieu et al., à paraître). Il s’agissait en effet de tester les règles du guide pour le choix des noms d’espèces et sous-espèces, afin de proposer une nouvelle version du guide qui soit cohérente.
Voici l’ancienne version du guide qui expose les mêmes principes généraux et les mêmes règles principales

Votre avis sur ces noms français normalisés (NFN) est donc important, comme pour les documents déjà publiés sur les genres jusqu’ici. Alors n’hésitez pas à contribuer en laissant des commentaires ci-dessous, sur les noms que vous aimez et ceux qui vous plaisent moins.
Pour des remarques et discussions plus complètes, vous êtes les bienvenus à participer au forum dédié à la discussion sur les noms français normalisés

En parallèle à ces NFN, chacun pourra bien sûr continuer à utiliser les noms vernaculaires (qui font la richesse de notre langue) selon ses habitudes et sa pratique, en veillant toutefois à conserver une équivalence avec les NFN ou avec les noms scientifiques. La nomenclature scientifique utilisée pour les genres est celle de Flora Gallica (Tison et de Foucault 2014).

Document provisoire à télécharger : version .pdf et version .doc

Ce document reste ouvert à la relecture jusqu’en mai 2018.

David Mercier

—————-
Image d’illustration :
Lithospermum purpurocaeruleum par Hugues TINGUY, licence CC BY SA, illustration Flora data

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *