Lancement d’une nouvelle Mission Flore spéciale Ambroisie trifide

En juillet 2018, L’association Tela Botanica lance une nouvelle Mission Flore ciblée sur une espèce exotique envahissante : l'Ambroisie trifide.

En quoi consiste cette mission ?

Tela Botanica, en partenariat avec l’Anses et l’Observatoire des ambroisies (porté par FREDON France) vous invite à partir à la recherche de l’Ambroisie trifide et de faire part de vos observations, à partir d’un outil de saisie simple, en ligne. Visible dès le mois d’avril dans les parcelles (plantules), la plante devient plus facilement détectable à partir du mois de juillet et jusqu’en septembre – octobre.

Objectifs de cette mission

  • Étudier et mieux connaître la répartition de cette espèce exotique envahissante en faisant remonter des signalements de population qui n’auraient pas été encore découvertes.
  • Faire connaître les enjeux sur cette espèce à la population locale et aux acteurs du territoire

l'Ambroisie trifide

Ambrosia trifida
Ambrosia trifida - Bruno Chauvel

L’Ambroisie trifide est une espèce annuelle de la famille des Astéracées. A partir de fin juillet, les fleurs mâles produisent d’énormes quantités de pollen qui comme celui de l’ambroisie à feuille d’armoise (Ambrosia artemisiifolia), est fortement allergisant. C’est est une plante annuelle qui atteint une très grande taille à maturité, mesurant de 1 à 3 m de hauteur, voire 3 à 5 mètres en conditions favorables !

Les feuilles sont de grandes tailles. Elles sont opposées et simples, présentant généralement trois lobes. Les fleurs mâles et femelles sont séparées sur le même individu. Les inflorescences sont de longues grappes terminales composées de glomérules de fleurs mâles. Les fleurs femelles sont regroupées à la base des grappes mâles et parfois à l’aisselle des feuilles supérieures.

Comment participer ?

Partez à la recherche de l’Ambroisie trifide et rendez-vous sur la page internet dédiée à la mission !

Vous y retrouverez toutes les informations sur cette espèce ainsi que l’outil de saisie des données pour transmettre vos observations.

Les observations recueillies grâce à cette mission et à la participation des citoyens permettra de mieux connaître les populations de cette espèce envahissante afin de mieux la contrôler.

Une espèce exotique envahissante

20180619_Atrifide_mais_levee_montaut
Colonisation d'un champ de maïs par les plantules d'A.trifida - Bruno Chauvel

l’Ambroisie trifide a été introduite en Europe au cours du XIXe siècle mais elle a étendu son aire de distribution après la seconde guerre mondiale. La naturalisation de l’espèce en France serait récente et ne serait pas liée aux premières introductions du début du XXe siècle, mais à des introductions plus récentes et plus méridionales, probablement avec des lots de semences de soja.

 

Cette espèce est problématique à différents niveaux

  • Agriculture : l’Ambroisie trifide est connue pour avoir un impact sur l’agriculture par la colonisation des cultures d’été. Dans sa zone d’origine, les parcelles contaminées subissent très rapidement un impact qui peut se traduire jusqu’à une perte totale de la récolte et des coûts supplémentaires de gestion de la parcelle
  • Santé humaine : le pollen de cette espèce (comme les deux autres espèces d’ambroisies présentes en France) est hautement allergénique et peut causer des pollinoses (rhinite, conjonctivite, asthme et dermatites). Néanmoins à l’heure actuelle les populations françaises ne sont pas suffisamment importantes pour engendrer des problèmes d’allergie significatifs.
  • Environnemental : l’Ambroisie trifide peut facilement coloniser les bordures de cours d’eau et entrer en compétition avec les espèces indigènes de ces milieux humides.

En savoir plus sur les missions flore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *