Feuilles d’herbe – iconographie botanique entre art et science

Les collections de l’Université de Montpellier (UM) renferment des séries de gravures, aquarelles, croquis qui sont des œuvres d’art méconnues auxquelles répondent des objets issus des collections d’instruments scientifiques (PATSTEC) et des ouvrages provenant des fonds anciens des bibliothèques universitaires de sciences et de médecine.

Les illustrations documentaient les découvertes réalisées aux 18 et 19èmes siècles par les botanistes embarqués lors des tours du monde, les campagnes militaires, parfois rapportées ou échangées pour être cultivées dans le jardin botanique ou les serres. Probablement destinées à être publiées dans des ouvrages de prestige, l’histoire personnelle de leurs auteurs ou commanditaires a fait qu’il n’en est rien : elles sont pour la plupart inédites.

Des figures emblématiques de la botanique montpelliéraine (Broussonet, Delile) nous ont laissé leurs productions. Dunal ou Candolle ont fait appel à des dessinateurs pour illustrer les nombreuses espèces nouvelles qui portent leur nom. En plus d’être professeurs à la faculté de médecine, ces personnages ont été les directeurs du jardin botanique de Montpellier. Certains modèles des plantes nouvelles proviennent de ce lieu bien connu et apprécié des Montpelliérains, où se trouvent sous forme de spécimen / échantillon dans les collections de l’herbier.

  • L’exposition s’ouvre sur quelques Vélins de Node-Véran (aquarelles sur parchemin) classé au titre des monuments historiques de l’UM. L’exposition montre qu’en plus de leur valeur esthétique ils ont un intérêt scientifique, encore utile aujourd’hui pour la recherche en botanique. A partir de ce constat, l’exposition « dé-construit le beau » pour insister sur l’intérêt scientifique du dessin botanique dans les sciences.
  • Une deuxième salle est consacrée à comprendre le rôle du dessin dans les sciences. Le visiteur est invité à découvrir l’évolution des techniques du dessin et de l’état des lieux des connaissances vivants mais surtout à la façon d’appréhender/interpréter la Nature.
  • Enfin, une salle est dédiée à la recherche actuelle avec l’illustration toujours utilisée pour les articles et représentations (exemple des champignons qui ne se conservent pas bien en herbier d’où la nécessité du dessin) et l’illustration synthétique, analytique et pédagogique avec l’exemple des dessins de Francis Hallé.

Infos pratiques

Adresse
2 Rue de l'École de Medecine, Montpellier, Occitanie, France
Tarif
Gratuit
Service Patrimoine Scientifique - Université de Montpellier
Faculté de médecine de Montpellier
Salle Teknè-Makrè au rez-de-jardin
Ouverture du mardi au samedi de 13:00 à 17:30

Regards croisés :
1- Samedi 24 novembre de 14 h 30 à 15 h 30
Caroline Muheim / artiste
Caroline Loup / responsable de l'herbier de l'Université de Montpellier

2- Vendredi 14 décembre de 12 h 30 à 13 h 30
Judith Rotchild / artiste
Véronique Bourgade / Chef du Service Patrimoine historique de l'Université de Montpellier

Conférence :
« Alire Raffeneau-Delile (1777-1850), le botaniste de l’expédition d’Égypte »
Pr. Thierry Lavabre Bertrand
Mardi 11 décembre à 17 h 45
Amphithéâtre d’anatomie, Faculté de médecine (bâtiment historique)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *