Les herbes de fourniture à salade ?

Tout ce que vous avez voulu connaître sur les « herbes de fourniture à salade » sans savoir où chercher...
PimprenellE_img000725264L_vignette_520_520_20171027093946_20180206151006

Dans l’ouvrage Les Salades Sauvages, édité par les Écologistes de l’Euzière, le terme de « fourniture « est utilisé. Ce mot est emprunté au vocabulaire du XIXe siècle, pour désigner des salades qui sont appréciées pour leur goût, mais toujours utilisées en petites quantités. L’exemple le plus typique en est la pimprenelle (Poterium sanguisorba L.) à la saveur de concombre pour les uns et de noix fraîche pour les autres. Mais on peut y ajouter la cressonnette (Cardamine hirsuta L.) , le nasitort (Lepidium graminifolium L.), les jeunes pousses de fenouil, etc.

Ce terme de « fourniture », mérite quelques développements, Alexandre Dumas nous apporte quelques précisions dans son grand dictionnaire de cuisine…

Retrouvez l’intégralité de l’article écrit par Claude Marco sur le site des Écologistes de l’Euzière

4 commentaires

  1. Les premières éditions avaient des illustrations en dessin « au trait ». C’était très facile d’identifier les salades. Les nouvelles sont des photos : jolies à l’œil mais nulles pour la botanique.
    Quel dommage…

    1. Bonjour,
      C’est toujours mieux avant 😉 !
      Si vous regardez mieux cette nouvelle édition,(pas mal de pages sont en libre accès sur notre site http://www.euziere.org/wakka.php?wiki=SaladesSauvages ) vous verrez qu’il y a toujours des dessins et que nous avons rajouté des photos de détails qui permettent de mieux pointer des choses difficiles à décrire dans le texte ou des aspects d’ensemble et de milieux.
      Si vous arriviez à reconnaître « facilement » la quarantaine d’espèces différentes de salades qu’il y a dans notre ouvrage, vous êtes très fort ; moi ça fait 40 ans que je m’y colle et j’ai encore souvent des doutes quand je tiens une rosette en main.
      Merci pour vos encouragements Monsieur Bourru07
      Bien cordialement
      Jean Burger Coprésident heureux des écologistes de l’Euzière et partageur de connaissances sur les salades et la nature en général

    2. …Et moi je trouve ça toujours dommage les gens qui critiquent des supers travaux en pinaillant sur des détails !
      J’ai de mon côté la 3e édition et je pense que c’est le meilleur livre sur les salades sauvages de France ! Les introductions historiques, ethnobotaniques et étymologiques sont particulièrement instructives.

      Et je n’ai aucune action chez les Ecologistes de l’Euzière…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *