Maison et jardin sans pesticides – interdiction et conseils !

Depuis le 1er janvier 2019, vous ne pouvez plus acheter, utiliser et stocker des pesticides chimiques pour jardiner ou désherber. Issue de la loi Labbé, cette interdiction concerne également les collectivités qui n'ont plus le droit depuis le 1er janvier 2017 d'utiliser les pesticides chimiques sur les espaces verts, les forêts, les voiries ou les promenades accessibles ou ouverts au public. Des conseils pratiques sont à votre disposition pour changer de pratique...

Interdiction à compter du 1er janvier 2019

LegiFrance vous en parle et le publie : « un avis aux opérateurs économiques concernés par l’interdiction à compter du 1er janvier 2019 de la mise sur le marché, la délivrance, l’utilisation et la détention de certains produits phytopharmaceutiques pour un usage non professionnel. »

Découvrez l’article complet sur ce lien.

Comment faire autrement ?

Dans ce cadre, l’Ademe met à disposition un guide pratique pour réduire sa consommation de produits toxiques (produits ménagers, pesticides, etc.) tant à la maison qu’au jardin. Il est téléchargeable ci-dessous.

L’Agence Française pour la Biodiversité met à votre disposition un Kit de communication pour partager l’information autour de vous mais aussi des conseils pour faire sans les pesticides et vous en débarrasser. Vous trouvez les informations dans les liens ci-dessous.

Tela Botanica vous aide à accepter le "sauvage"

Tela Botanica propose des formations en ligne sur sa plateforme Tela Formation pour apprendre à (re)connaître les plantes, comprendre comment elles fonctionnent pour peut-être mieux les accepter lorsqu’elles poussent de façon spontanée dans votre jardin ou sur votre trottoir. Le MOOC Botanique – Initiation et le MOOC Herbes Folles sont des formations en ligne et gratuites pendant leur période de diffusion. Ils seront rediffusés l’année prochaine mais en attendant vous pouvez visionner leurs vidéos sur YouTube et Vimeo 😉

Les programmes de sciences participatives tels que Sauvages de ma rue ou encore l’Observatoire Des Messicoles sont de moyens pour exercer votre œil à l’observation de la flore spontanée en milieu urbain ou agricole tout en participant à des programmes de recherche.

Pour finir, Tela Botanica cherche également à outiller et accompagner les collectivités et acteurs territoriaux dans l’acception de la flore urbaine par les citoyens. Le Kit Flore Spontanée est fait pour eux !

  • Le MOOC Botanique sur YouTube

    Vous avez manqué la dernière session du MOOC Botanique ? Formez-vous en autonomie avec les vidéos du MOOC et les outils Tela Botanica.
  • Le MOOC Herbes Folles sur Vimeo et YouTube

    Le MOOC Herbes Folles a pris fin le 2 décembre 2019. Nous n'avons pas encore de dates à vous annoncer quant à sa rediffusion mais il vous est possible d'accéder …

3 commentaires

  1. Heureusement, la loi n’interdit pas les « pesticides chimiques ». Car tous les pesticides sont forcément chimiques (comme tout ce qui vit sur terre d’ailleurs). Je constate que la bouillie bordelaise reste autorisée, alors que sa toxicité est avérée.

    Ce qui est interdit, ce sont « les produits phytopharmaceutiques « de synthèse chimique » « . La nuance est essentielle.

    1. oui, le scandale sans précédent à divers titres porte sur des pesticides chimiques minéraux, en particulier à base de cuivre (type bouillie bordelaise) : ces derniers sont classés cancérogènes probables par l’OMS, et l’EFSA (agence européenne de sécurité sanitaire) avait demandé l’interdiction fin 2018 ; et pourtant depuis le 1er janvier 2019, l’autorisation européenne est passée outre, avec une reconduite pour 7 ans de la mise sur le marché. Ces produits vis à vis desquels des alternatives sont recherchées depuis le XIXè siècle, à très large scectre (fongicides, herbicides, bactéricides, lombricides, etc.) sont donc également extrêmement dangereux pour l’environnement, et s’accumulent dans les sols. Triste héritage pour les générations futures. Bref l’interdiction française pour les particuliers des seuls pesticides organiques de synthèse semble irrationnelle : ce n’est justifié ni pour la santé humaine, ni pour la biodiversité, bien au contraire si des gens se tournent vers ces pesticides minéraux.

  2. Le véritable scandale c’est celui ci :
    Glyphosate Cuivre
    Retrait pro. dans 3 ans Autorisé
    Interdit jardins Autorisé
    Avis ANSES Risque acceptable Défavorable
    Toxicité homme Faible Haute
    Toxicité oiseaux Faible Haute
    Tox. mammifères Faible Haute
    Tox. microorg. sol Très faible Haute
    Toxicité insectes Faible Haute
    Tox. org. aquatiques Faible Haute
    Accumulation sol Faible Haute

    Ces données sont une synthèse du dossier tox et écotox de chacune des matières actives.
    Voilà où l’idéologie, le sectarisme par l’entremise de la désinformation aboutissent.
    Je publie ce commentaire le jour où la plus belle entreprise de désinformation et de haine commun ique sur une chaîne de TV publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *