Stage : connaissances nécessaires aux actions de conservation des écosystèmes et habitats naturels

Le RESEDA-Flore et le CBN méditerranéen proposent un stage de 6 mois.

Contexte

Le territoire d’action du RESEDA-Flore est centré sur la région méditerranéenne française, l’une des plus riches en biodiversité de France : il abrite l’un des hotspots régionaux de biodiversité méditerranéenne et plusieurs zones refuges.  Depuis plusieurs décennies cependant, les dynamiques des écosystèmes et des paysages se modifient considérablement.

La mise en œuvre d’une approche mutualisée de conservation de la biodiversité s’impose donc. C’est pourquoi le réseau RESEDA-Flore a été mis en place avec un intérêt commun vis-à-vis des différents domaines touchant à la gestion conservatoire de la flore et des habitats naturels de ce territoire. Un des objectifs affichés est de favoriser l’émergence de nouvelles approches de veille écologique et de gestion conservatoire de la biodiversité végétale.

Dans le cadre d’un programme financé par la Fondation Prince Albert II de Monaco et le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, le réseau souhaite réaliser un état des lieux des blocages et des difficultés rencontrées par ses membres dans la mise en œuvre de leurs actions de conservation de la flore et des habitats naturels, afin de pouvoir y apporter des solutions. Les échanges entre membres ont permis de faire émerger plusieurs lacunes, dont le manque de connaissances scientifiques est l’une des principales.

Missions

Rédaction d’un document identifiant l’ensemble des connaissances nécessaires aux actions de conservation des écosystèmes / habitats naturels et identification des lacunes. Des propositions pour les combler devront être faites.

Les principales étapes du stage seront les suivantes :

  • prise de connaissance du projet, des acteurs et des thématiques concernées
  • définition du périmètre (acteurs, problématiques) et du mode de consultation
  • recueil de l’information auprès des acteurs identifiés
  • analyse de l’information et synthèse
  • rédaction du document final et restitution auprès des acteurs consultés

Profil recherché

  • Étudiant⋅e en Master 2 (ou équivalent)
  • Intérêt pour la conservation de la biodiversité, notamment végétale
  • Maîtrise des outils bureautiques standards
  • Sens de l’écoute et aisance relationnelle
  • Esprit de synthèse et forte capacité rédactionnelle
  • Motivation, autonomie, rigueur
  • Permis b souhaitable

Poste et conditions

L’encadrement sera assuré par Olivier Argagnon (Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles) pour le volet scientifique.

D’une durée d’environ 6 mois, le stage sera basé dans les locaux de l’antenne Languedoc-Roussillon du Conservatoire botanique national méditerranéen de à Porquerolles, située près de Montpellier (Parc scientifique Agropolis – B7 ; 2214, boulevard de la Lironde ; 34980 Montferrier-sur-Lez).

Des déplacements sur l’ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de l’ancienne région Languedoc-Roussillon sont à prévoir.

La ou le stagiaire sera indemnisé⋅e selon la législation en vigueur et ses frais de déplacement lui seront remboursés.

Modalités de candidature

CV et lettre de motivation à envoyer à o.argagnon@cbnmed.fr avant le 28 février 2019.

Pour tout renseignement contacter Olivier Argagnon (Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles) au 04 99 23 22 11

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *