Logo Office national des forêts

Stage restauration écologique et plantations de compensation

L'Office national des forêts (ONF) propose un stage de six mois "restauration écologique et plantations de compensation".

Contexte

Premier gestionnaire d’espaces naturels en France l’Office national des forêts (ONF) assure la gestion de près de 10 millions d’hectares de forêts publiques (forêts de l’Etat et des collectivités) en métropole et outre-mer. L’ONF est un Etablissement Public Industriel et Commercial employant près de 9500 personnes, dont près de 90 en Martinique. Dans ce département, la Direction Régionale assure la gestion de 16 136 ha de forêts publiques, soit près de 14 % du territoire. Son activité principale est l’accueil du public (plages et forêts de l’intérieur) mais également la protection de la biodiversité. L’ONF y gère en effet 90 % des aires protégées terrestres.

Issue de la loi Grenelle 1, portant réforme des études d’impact, l’obligation de compensation écologique s’applique en fin de séquence « éviter-réduire-compenser » les impacts sur le milieu naturel. Elle tient une place importante parmi les perspectives de la Stratégie Nationale française pour la Biodiversité (2011-2020). La loi du 8 août 2016, dite de reconquête de la biodiversité, stipule que le maître d’ouvrage peut faire appel à une tierce partie pour réaliser les mesures qui ont pour finalité le maintien, la conservation, la gestion ou la restauration d’éléments de la biodiversité ou de fonctions écologiques dans un espace naturel, agricole ou forestier.

En Martinique, le marché de la compensation est en plein essor, l’ONF tient à se positionner comme acteur majeur de cette filière, à la suite notamment de la réussite de plantations d’une espèce menacée, le mangle-médail (Pterocarpus officinalis). Par ailleurs, la restauration de formations psammophiles constitue l’un des volets du Plan National d’Action (PNA) relatif aux tortues marines. En effet, ces formations sont indissociables des lieux de ponte des différentes espèces de tortues marines.

Le sujet du stage proposé concerne la restauration écologique et les plantations de compensation depuis les formations psammophiles de bord de mer, jusqu’aux peuplements mésophiles de l’intérieur des terres en passant par les forêts marécageuses d’arrière mangrove.

Missions

La ou le stagiaire devra rédiger des cahiers des charges et des protocoles de plantation comprenant notamment la multiplication des plants, le travail du sol, la plantation et le suivi de celle-ci. Il ou Elle devra également proposer des sites. Elle ou il sera encadré⋅e par le chargé de mission environnement, dans le Service Biodiversité et Développement-Durable et travaillera également en lien avec l’équipe d’animation du PNA et le responsable de la pépinière.

Profil recherché

Qualités et capacités demandées :

  • Capacité d’initiative ;
  • Esprit de synthèse ;
  • Aisance rédactionnelle ;
  • Autonomie ;
  • Curiosité scientifique,
  • Connaissances en botanique tropicale appréciée,
  • Connaissances des milieux naturels antillais appréciées ;
  • Aptitude au travail de terrain.

Formation et compétences :

  • Diplôme de l’enseignement supérieur dans le domaine la gestion forestière, de la gestion des écosystèmes
  • Permis B obligatoire

Poste et conditions

Le stage est prévu pour une durée minimum de six mois entre février et août 2019.

Date de début souhaitée 1er février 2019.

Modalités de candidature

Envoyer CV et LM.

Date limite de dépôt des candidatures : 14 janvier 2019

Contact par mail uniquement : cesar-augusto.delnatte@onf.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *