Stage : Inventaire participatif de l’état et des potentiels biomasse et biodiversité des Trognes bocagères

La SRPM propose un stage de 5 à 6 mois.

Contexte

Territoire et structure d’accueil

La Station de Recherche Pluridisciplinaire des Metz est une association 1901, basée à Saint-Sauveur-en-Puisaye (89) sur un territoire rural. Le siège de l’association est un domaine agricole bocager de 200h de taillis sous futaie et prairies naturelles, avec des réseaux de mares riches en amphibiens, des zones marécageuses et paratourbeuses.

La SRPM est depuis 1986 le cadre de réflexions, recherches et initiatives visant les relations homme-milieu, et les relations entre patrimoine naturel, changement social et politiques publiques. La présidente, Florence Pinton, est professeure de sociologie à AgroParisTech. Le Vice-président, Hugues Barrey est éleveur. Les activités sont développées en privilégiant une démarche participative, en collaboration avec les collectivités locales publiques et des structures privées (agriculture, tourisme, éducation, environnement…). Depuis 2012, un programme de recherche-action accompagne les dynamiques locales pour la valorisation de l’environnement : diagnostics territoriaux concertés, accompagnement technique, méthodologique et scientifique des collectivités, acteurs économiques et associatifs, appui au développement d’une filière locale bois du bocage et à la réhabilitation des réseaux de haies…

Le programme : « T’as vu nos trognes ! »

Les TROGNES sont des arbres champêtres cultivés, façonnés par l’homme, emblématiques de la culture rurale et des paysages des espaces bocagers. Au fil des ans et des étêtages réguliers, ils deviennent très productifs en bois et offrent des habitats favorables à la biodiversité. Aujourd’hui, Ils dépérissent et disparaissent par défaut d’exploitation ou arrachages. Par leurs formes et leur physiologie spéficiques, les trognes sont d’intéressants supports pédagogiques pour replacer l’arbre et ses fonctions multiples dans les espaces agroforestiers. Leur réhabilitation pour les remettre en production, tout comme leur exploitation avec les techniques contemporaines, supposent des précautions techniques et constituent des enjeux de conservation de la biodiversité. Parallèlement, le rôle des trognes dans la fonctionnalité des trames bocagères, et dans la conservation de la biodiversité est peu connu.

Le programme propose une démarche expérimentale d’animation et de recherche  participative sur un territoire, en lien avec des structures de recherche institutionnelle. Il se base sur trois piliers : (1) connaissances multiples, (2) communication, (3) actions concrètes, avec, au centre, la création d’une application mobile et des méthodologies participatives. Pour organiser l’inventaire de l’état et des potentiels des trognes, la démarche propose d’associer perspective scientifique et technique, et de créer sur le terrain des temps d’échanges entre scientifiques, techniciens, exploitants et curieux des arbres, du sol, de la biodiversité.

L’animation du programme permettra de :

  • définir de manière participative un protocole de recherche et le cahier des charges d’une interface type « application mobile », qui pourra être utilisée par les acteurs et explorateurs des espaces bocagers.
  • proposer des journées techniques de terrain et des formations pour réhabiliter des arbres emblématiques, apporter conseils en gestion, former les acteurs.
  • de développer des actions de communication et de mobilisation sur le territoire, pour donner à voir et à comprendre le fonctionnement des trognes, identifier et former des « veilleurs de trognes » pour démultiplier l’inventaire et le suivi.

Les résultats de l’inventaire, associés aux recommandations issues des journées de terrain et de l’analyse des données, permettront d’outiller les acteurs pour effectuer les choix techniques permettant d’assurer production de biomasse, conservation de la biodiversité et de la multifonctionnalité des espaces agroforestiers bocagers.

Missions

Le ou la stagiaire travaillera en équipe au sein de l’association et en interaction avec la coordinatrice du programme qui l’encadrera dans ses fonctions. Elle ou il aura pour mission de concevoir et réaliser des outils d’analyse et d’aide à la prise de décision aux responsables du projet et aux acteurs locaux engagés dans la démarche. Elle ou il appuiera la personne en charge de l’animation du programme, et sera force de proposition pour élaborer une réponse adaptée aux besoins/souhaits présentés par les différents partenaires.

La ou le stagiaire aura notamment pour mission de :

  • Mettre en forme et finaliser une première grille de caractérisation des trognes et typologie des schémas paysagers sur le territoire d’étude
  • Effectuer une étude bibliographique et recueillir les leçons tirées des expériences d’inventaires et de programmes de réhabilitation.
  • Rencontrer les acteurs agricoles, forestiers et élus, organiser des études de cas…
  • Proposer des méthodes et établir les documents de travail et les cahiers des charges :
  • Créer les outils pour communiquer au plus grand nombre : sur les objectifs de l’inventaire, sur les enjeux biodiversité, sur les méthodes, fiches de synthèse à chaque journée technique …

Le stage doit contribuer à la phase d’émergence du dispositif de sciences participatives préalable à l’inventaire des potentiels biomasse et biodiversité des trognes. Le ou la stagiaire produira un rapport de stage synthétisant et analysant les principaux résultats et proposant des recommandations opérationnelles concernant la mise en oeuvre de l’animation locale et du suivi de l’inventaire des Trognes. Elle ou il sera donc amené⋅e à être force de proposition pour élaborer le programme de mise en oeuvre et de suivi de l’inventaire.

Le contenu du stage pourra être adapté à son démarrage et des missions spécifiques précisées par le comité scientifique et technique du programme, rassemblant chercheurs institutionnels et associatifs, techniciens .

Profil recherché

BAC +5 (M2 ou école ingénieur)

  • Biodiversité
  • Ecologie
  • Agroécologie
  • Biologie des écosystèmes
  • Systèmes agroforestiers

Connaissances :

  • Des écosystèmes bocagers
  • Des dynamiques paysagères
  • Bonnes connaissances méthodologiques (protocoles de recherche, statistiques…)
  • Capacité d’analyse, de synthèse et de proposition d’actions
  • Goût prononcé pour le terrain / Aptitude au travail en équipe

Le Permis B/véhicule sont préférables pour les déplacements sur le terrain.

Poste et conditions

Le stage se déroule à Saint-Sauveur-en-Puisaye (89), pour 6 mois, à partir de février 2019. La date de démarrage sera choisie en accord avec le stagiaiaire et l’organisme de formation.

Un ordinateur est mis à disposition.

Indemnités légales + remboursement des frais de déplacements sur le terrain + possibilités d’hébergement

Modalités de candidature

Candidatures (CV et LM) à adresser à :

Mme la présidente de la Station de Recherche Pluridisciplinaire des Metz
Les Metz – 89 520 SAINT-SAUVEUR-EN-PUISAYE
srplesmetz@gmail.com et, en copie, à gaellemasse@gmail.com

Les candidatures seront reçues jusqu’au 13 février.
Les entretiens pourront se dérouler à Saint-Sauveur-en-Puisaye, Auxerre, Paris ou Dijon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *