sTREEts : « Le nouvel observatoire de la flore aux pieds des arbres »

Le blog Vigie Nature met en avant le dernier observatoire lié à la flore urbaine : sTREEts, le programme de suivi de la flore des pieds d'arbre en ville !

sTREEts, ce ne sont pas que des rues....

… mais aussi des pieds d’arbres et une flore spécifique !

Pour découvrir l’article d’Hugo Struna de Vigie-Nature dédié à ce programme, c’est par ici !

Le nouvel observatoire sTREEts fait partie de la famille Vigie Nature mais aussi du projet coopératif Auprès de mon arbre de Tela Botanica qui a pour objectif de regrouper les observatoires citoyens sur la thématique de l’arbre.

Auprès de mon arbre intègre notamment 2 nouveaux projets portés par Tela Botanica et Particitae, en partenariat avec le Muséum national d’Histoire naturelle dans le cadre de Vigie-nature  :

  • sTREEts : Suivi de la végétation des pieds d’arbres en ville
  • Lichens Go! : Inventaire des lichens en ville (bio-indicateur de la qualité de l’air

 

5 commentaires

    1. Bonjour,

      Ce nom a été choisi avec les partenaires du projet car dans le seul mot « sTREEts » nous avons la signification des rues et nous faisons ressortir l’arbre qui est au cœur de cet observatoire.
      En espérant que cet anglicisme ne vous empêchera pas de participer à ce beau projet, je vous souhaite une bonne journée.

      Elodie

  1. Bonjour à vous,

    je ne suis pas convaincu de la réponse car si le lecteur ne sait pas que tree signifie arbre, quel est l’intérêt de ce jeu de « mot laid »?
    C’est un jeu de mot facile qui n’apporte rien au sujet traité et qui est du même style que « lichen go ».
    J’ajoute que je viens de voir dans cette rubrique une belle faute d’orthographe qui ne semble pas avoir ému l’équipe de rédaction.
    J’ai ressenti cette faute, lors de la lecture de la clé de détermination comme un boxeur ressent un crochet pris en plein visage ce qui fait qu’elle déprécie le travail fait.
    En effet, l’auteur qui a du reste fort bien travaillé, écrit applati avec 2 p ce qui montre sa parfaite ignorance de la langue française.
    En prêtant attention à notre langue, vous ne pouvez que valoriser la qualité de vos articles et satisfaire les lecteurs.
    Malgré cette observation qui peut sembler acide mais qui relève d’un vieux principe pédagogique, celui qui aime bien châtie bien, je ne peux que vous garder toute mon estime et vous soutenir dans vos actions.
    Je vous remercie pour le travail accompli pour le service de tous et de la science botanique en particulier.
    Amicalement à vous tous.
    JCP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *