Maîtrise de recherche : renaturalisation de bretelles d’autoroute – réduire les îlots de chaleur à Laval

CANADA / L'UQÀM recherche un⋅e étudiant⋅e pour compléter une maîtrise de recherche au Canada pour une période de 2 ans.

Contexte

La Ville de Laval a récemment bénéficié d’une subvention dans le cadre du volet 2 du programme Climat municipalités du MELCC pour un projet qui consiste à renaturaliser des bretelles d’autoroute afin de lutter contre les îlots de chaleur urbains (ICU). Les ICU couvrent 12% du territoire et plusieurs sont localisés le long des axes autoroutiers. Une partie du budget est dédiée à la recherche, incluant une bourse de maîtrise.

Missions

Le projet consiste à mettre en place des tests de plantations dans différentes bretelles sur le territoire de Laval, basés sur des diagnostics de projets précédents. L’étudiant⋅e devra établir le protocole de suivi expérimental et faire les mesures de caractérisation des sites, inventaires floristiques, croissance et survie des végétaux, distribution de la neige en hiver, et des températures en été. L’étudiant⋅e devra aussi faire la modélisation d’autres services écosystémiques comme régulation de l’eau et de la séquestration du carbone.

Profil recherché

L’UQÀM cherche un⋅e étudiant⋅e avec :

  • une excellente capacité d’analyse et autonomie, de même qu’un intérêt marqué pour les services écosystémiques et les infrastructures vertes en milieu urbain
  • une bonne capacité au travail de terrain, été comme hiver, de même qu’en gestion d’équipe
  • d’excellentes compétences en communications orales et écrites pour maintenir les relations avec la municipalité et le ministère des transports.

Poste et conditions

La⋅le candidat⋅e pourrait débuter dès que possible, idéalement pour septembre 2019. Le poste est basé à l’UQÀM (Montréal, Québec, Canada), une ville multiculturelle active et animée, pour une période de 2 ans.

Modalités de candidature

Candidature à adresser à Alain Paquette, professeur Université du Québec à Montréal : paquette.alain@uqam.ca – Avec les informations suivantes :

  • lettre d’intérêt (1 page)
  • CV
  • relevés de notes (non officiels)
  • coordonnées de trois références.

Les demandes informelles sont bienvenues. L’UQÀM est une université francophone, mais la connaissance de la langue française n’est pas obligatoire, bien que très utile dans ce cas pour les relations avec le partenaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *