logo uniersité de la réunion

Stage : Étude de la diversité génétique et phénotypique de deux espèces indigènes de La Réunion

L'UMR PVBMT (Université de La Réunion/CIRAD) recherche un⋅e stagiaire de niveau Bac + 5 pour une durée de 6 mois.

Contexte

Avec moins de 30% des habitats indigènes peu ou pas perturbés par l’Homme, La Réunion est l’île la mieux préservée de l’archipel des Mascareignes. Toutefois, plusieurs écosystèmes et espèces indigènes sont menacés de disparition par les activités anthropiques (notamment par la destruction des habitats et l’introduction d’espèces invasives). L’un des défis à relever est de faire cohabiter les habitats naturels et les activités humaines sur une surface limitée géographiquement. Pour y contribuer, des programmes innovants d’aménagement paysager en milieu urbain et péri-urbain à partir de plantes indigènes pourraient être mises en œuvre. Pour cela, il est indispensable de renforcer les connaissances sur ces espèces afin de les valoriser en milieu anthropisé.

Le stage proposé vise à renforcer les connaissances sur la diversité génétique et phénotypique de deux espèces patrimoniales indigènes réunionnaises : Mimusops balata (Grand natte) et Hypericum lanceolatum (Fleur jaune).

Missions

Objectifs :

  • Mimusops balata : comparer la diversité génétique de 2 cohortes qui témoignent de deux environnements différents (fragmentation progressive des massifs forestiers)
  • Hypericum lanceolatum : vérifier l’existence ou non de patrons de différenciation génétique et leur congruence avec les patrons de différenciation morphologique observés, à l’origine de la description des sous-espèces par génotypage de populations naturelles présentes le long d’un gradient altitudinal

Missions :

  • Échantillonnage des populations de Hypericum lanceolatum à La Réunion
  • Caractérisation morpho-physiologique des individus récoltés (Hypericum lanceolatum)
  • Extraction d’ADN des individus d’Hypericum lanceolatum
  • Génotypage des individus d’Hypericum lanceolatum et de Mimusops balata
  • Analyse des données génétiques et phénotypiques sur les 2 espèces

Profil recherché

  • Niveau Master 2 ou ingénieur en césure, en écologie, biochimie et biologie moléculaire, génétique des populations,  biotechnologies
  • Connaissances en extraction d’ADN, amplification PCR et génotypage appréciées
  • Une expérience en laboratoire serait un plus
  • Capacité d’analyse et de rédaction
  • Titulaire du permis B

Poste et conditions

  • Début : dès que possible
  • Durée : 6 mois
  • Gratification : indemnité légale de stage dans le cadre d’une convention de stage + tickets restaurant
  • Localisation : UMR PVBMT – Pôle de Protection des Plantes, Saint-Pierre, La Réunion

Modalités de candidature

Candidatures (CV & LM) à envoyer avant le 19/08/2019 à Isabelle Fock-Bastide, isabelle.fock-bastide@univ-reunion.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *